En direct

Les ponts routiers déjà dans le vif du sujet

JULIEN BEIDELER |  le 18/02/2005  |  ImmobilierRéglementationNormesGardHaute-Garonne

Les ponts routiers confiés au Setra (Service d'études techniques des routes et autoroutes) seront systématiquement calculés aux eurocodes dès 2006. C'est en tout cas l'ambition d'Hélène Abel-Michel, chef du Centre des techniques d'ouvrages d'art (CTOA) (voir encadré ci-dessous). D'ores et déjà, des ponts existent qui ont été, au moins en partie, calculés aux eurocodes. C'est le cas du pont de Saint-Gilles dans le Gard ou du pont de Salomon en Haute-Loire. D'autres projets sont sortis des cartons comme, en Haute-Garonne, le pont de Fos, dont le tablier mixte a été calculé aux eurocodes, et le pont d'Arlos, entièrement conçu avec les nouveaux textes. Deux chantiers qui devraient démarrer courant 2005.

Des normes plus souples

Avec ces exemples, le Setra illustre la nécessité d'une appropriation rapide de ces textes par la profession. « Il faut limiter la période de cohabitation des règles de calcul pour éviter les cumuls, insiste Hélène Abel-Michel. Les coefficients de sécurité des uns ajoutés à ceux des autres conduiraient à des structures surabondantes. » Avec les eurocodes, le dimensionnement sera réalisé en fonction de la configuration exacte de l'ouvrage. « Les eurocodes appréhendent de manière plus fine certains phénomènes complexes, souligne Emmanuel Bouchon, chef de la division des grands ouvrages d'art au CTOA. Par exemple dans l'Eurocode 3 relatif à l'acier, c'est le cas pour la stabilité élastique, le voilement d'âme, la fatigue... » Reste que la phase d'appropriation par les utilisateurs ne sera pas aisée car, à la différence des règles françaises, les textes européens ne prennent pas le projeteur par la main. « Un eurocode n'a pas la rigidité d'une norme européenne de produit, insiste Hélène Abel-Michel. C'est une norme de dimensionnement qui laisse toute sa place à l'innovation, à l'inventivité des ingénieurs. »

Le principe étant de rapprocher le calcul de la réalité, plusieurs dizaines de campagnes de mesures sur des sites routiers représentatifs dans cinq pays ont été organisées pour avoir un aperçu des charges de trafic routier. Pour la première fois, un modèle scientifique de charges routières applicables aux ponts a été mis au point. Dans le même esprit, l'Eurocode 1 dans les « actions accidentelles » fixe des intensités de choc et les traduit en forces équivalentes. Ce qui peut, par exemple, amener à augmenter la résistance des piles. Faut-il pour autant craindre une envolée des coûts de construction ? « Au regard des simulations que nous avons menées, nous ne constatons pas d'augmentations significatives », indique Hélène Abel-Michel. Si renchérissement il y a, il faudra plutôt l'attendre - dans un premier temps du moins - du côté des bureaux d'études. Vérifications plus pointues, équipement en logiciels adaptés, formation des collaborateurs, tout cela a un coût.

Pour accompagner les concepteurs, le Setra prépare deux guides. Le premier sur les ponts en acier et mixtes devrait être prêt en fin d'année, le second sur les ponts en béton dans le courant 2006.

En savoir plus

www.setra.equipement. gouv.fr/euronormes

www.afnor.fr/construction .asp (rubrique eurocodes)

www.construction.equipement .gouv.fr (rubrique normalisation)

www.eurocodes.co.uk (en langue anglaise)

PHOTO :

Le pont de Saint-Gilles, dans le Gard, de type «bowstring», est un pionnier. Il a été, en partie, calculé aux eurocodes.

« Une application systématique dès 2006 » Hélène Abel-Michel, chef du centre des techniques d'ouvrages d'art au Setra.

Au Setra, quand avez-vous décidé de passer aux eurocodes ?

J'ai annoncé la mobilisation des divisions d'études des Cete (centres d'études techniques de l'Equipement) en 2002. Le principe était de réaliser des études techniques basées sur les eurocodes. Pas nécessairement sur des projets entiers mais sur des problématiques bien spécifiques. En même temps que de lancer la machine, cela nous a permis, à partir d'un groupe homogène et représentatif, d'évaluer le ressenti des utilisateurs par rapport à ces nouveaux textes. Avec, en toile de fond, une comparaison des résultats obtenus par les calculs aux eurocodes avec les règles en vigueur.

L'objectif d'une application systématique des eurocodes par vos services en 2006 n'est-il pas trop ambitieux ?

Non. Car après les débuts en 2002 et surtout en 2003, nous avons profité de l'année 2004 pour mutualiser les compétences et compléter les formations de nos agents. Ayant assisté à plusieurs sessions, j'ai pu me rendre compte que l'objectif 2006 était raisonnable. D'autant plus que, de l'avis général de la profession, il faut que les choses avancent. Tout le monde a intérêt à ce que la période de transition entre les textes soit la plus courte possible.

Avez-vous engagé des collaborations particulières avec vos homologues européens ?

Nous entretenons une collaboration régulière avec la Direction des routes allemande et, en particulier, Joachim Naumann, directeur des ponts (routiers et ferroviaires) allemand. Nos échanges portent sur la technique, l'innovation, la gestion et la normalisation dont font partie les eurocodes. A Bonn, en avril 2004, notre collaboration s'est accélérée avec la décision de travailler ensemble à la rédaction de nos annexes nationales.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Cet article fait partie du dossier

Eurocodes

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur