En direct

«Les politiques d’achat responsable se sont concrétisées, malgré la crise»
Gérard Brunaud, vice-président de l'Obsar - © BRIGITTE CAVANAGH/LE MONITEUR BRIGITTE CAVANAGH/

«Les politiques d’achat responsable se sont concrétisées, malgré la crise»

Propos recueillis par Bénédicte Rallu |  le 27/02/2013  |  RéglementationRéglementation des marchés privésParisobsar

Gérard Brunaud, vice-président de l'Observatoire des achats responsables -

Le baromètre 2013 de l’Observatoire des achats responsables (Obsar), présenté mardi 26?février à Paris lors du Forum des achats responsables, confirme l’appétence du public et du privé pour la mise en place d’une telle politique. Mais la crise produit ses effets. Explications avec Gérard Brunaud, vice-président de l'Obsar.

Comment les achats responsables ­s’accommodent-ils de la crise??


Une plus forte maturité des politiques d’achats responsables apparaît clairement. La démarche s’est concrétisée?: nous ne sommes plus dans les annonces, mais dans la mise en œuvre, avec des objectifs de plus en plus précis et réalistes. Les objectifs sociaux, en particulier l’insertion, ont progressé de plus de sept points en un an. Ils ne sont plus le parent pauvre du développement durable. A l’inverse, la vision à court terme progresse aussi avec une pression forte sur les prix et un rétrécissement des panels fournisseurs. Mais les acheteurs recherchent aussi les PME pour trouver plus d’innovation. Ces contradictions progressent de concert.


Comment se traduit cette concrétisation??


Les parties prenantes sont beaucoup plus impliquées. Dans les entreprises comme dans les entités publiques, la démarche achats responsables est davantage diffusée, avec une meilleure définition du porteur de cette politique. En externe, c’est devenu un caractère différenciant d’une offre. Les acteurs recherchent aussi maintenant un impact positif sur leur écosystème et sur l’emploi local.


Quelles difficultés subsistent et quelles sont les perspectives??


L’estimation du coût global et l’efficacité économique à long terme restent compliquées à déterminer car les acheteurs manquent de méthodologie. Les relations avec les PME sont encore très hésitantes. Les délais de paiement restent problématiques. 38?% des sondés paient encore leurs fournisseurs à 45/60?jours, 17?% seulement en moins de 30?jours. Les directions achats ne se sentent pas assez soutenues par leur direction générale. Mais l’idée de l’avantage concurrentiel que procure une telle démarche avec un achat au mieux-disant fait peu à peu son chemin et motive ceux qui n’ont pas encore fait le pas.

(1) Enquête réalisée par Opinion Way auprès de 383?responsables achats entre décembre?2012 et janvier?2013.

A télécharger :

Synthèse du baromètre 2013 des achats responsables

Commentaires

«Les politiques d’achat responsable se sont concrétisées, malgré la crise»

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur