En direct

Les plages de la Croisette font le plein de sable

Gaëlle Cloarec |  le 09/02/2018  |  Alpes-Maritimes

Cannes -

Depuis la mi-novembre 2017, une vaste opération de réensablement a été lancée par la Ville de Cannes (Alpes-Maritimes) pour élargir les plages artificielles du célèbre boulevard de la Croisette à 40 m (leur largeur actuelle varie de 23 à 35 m) sur un linéaire de 1,4 km de côte entre les plages publiques Macé, à l'ouest, et Zamenhoff, à l'est. Ce marché de 10 millions d'euros a été attribué en septembre dernier au groupement azuréen Tama-TP Spada, associé à la société belge Jan De Nul, spécialiste en travaux maritimes, dont la filiale française est Sodraco.

C'est elle qui a acheminé par voie maritime et propulsé sur le rivage, via une conduite flottante longue de 500 m, 40 % des 160 000 tonnes de sable nécessaires à l'ensemble de l'opération. Laquelle sera menée en deux phases. La première court jusqu'en mars 2018 pour un apport par mer et par terre de 80 000 m3 de sable. La seconde est programmée à l'hiver 2018-2019 pour un apport complémentaire de 15 000 m3 dans le cadre des travaux liés au renouvellement à venir des établissements balnéaires imposé par le « décret plage ».

6 000 tonnes par trajet. L'apport de sable par voie maritime a été assuré jusqu'à la fin janvier par le bateau « Francesco di Giorgio » pour desservir la portion de plage située entre les pontons du Carlton et du Martinez. La manœuvre, effectuée trois fois par semaine, impliquait le chargement de 6 000 tonnes de sable, issues de la carrière varoise du Beausset, au port de Brégaillon de La Seyne-sur-Mer (Var), puis le trajet jusqu'à la baie de Cannes et, enfin, le déchargement. « Soit l'équivalent, à chaque rotation, de 240 voyages par camion », précise Philippe Renaudi, président de Tama.

Avec ce chantier, l'entreprise de travaux publics de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) s'ancre un peu plus sur le segment des travaux maritimes, elle qui avait déjà remporté il y a deux ans le réaménagement du port Pierre-Canto (Cannes) en collaboration avec Campenon Bernard Sud-Est (Groupe Vinci).

Des travaux connexes sont menés en parallèle. Ils consistent en la sécurisation de l'accès à la plage Macé avec la mise en place de bornes escamotables dans le cadre du plan communal de prévention du terrorisme, l'enfouissement du réseau de gaz sous le trottoir sud de la Croisette et la modernisation des émissaires d'eaux pluviales en direction des exutoires en mer dans le cadre du plan Vallon.

PHOTO - 11260_699773_k2_k1_1671194.jpg
PHOTO - 11260_699773_k2_k1_1671194.jpg

Commentaires

Les plages de la Croisette font le plein de sable

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX