En direct

Les places de stationnement libres repérées par une appli

Gabriel Siméon |  le 30/11/2018  |  VoiriestationnementStart-up

Disponibilité, taux d'occupation, habitudes des usagers, infractions… ParkingMap promet de tout vous révéler sur les stationnements en voirie ou en parc de votre ville.

 

ParkingMap, la start-up parisienne spécialisée dans le « parking connecté » s'appuie sur un réseau de capteurs et une suite logicielle pour délivrer une vision d'ensemble enrichie de nombreuses données, à destination des automobilistes et des services concernés. Elle est ainsi capable de cartographier en temps réel les places libres sur une application et d'y guider les conducteurs cherchant à se garer. Les emplacements réservés aux personnes à mobilité réduite (PMR, moins de 4 % de l'offre de stationnement réglementée des villes), les places de livraison et les bornes de recharge y sont aussi répertoriés.

Interventions réduites

A la clé : un gain de temps pour l'usager et une circulation plus fluide dans la zone concernée, qui voit son attractivité augmenter, à en croire l'entreprise. Alors que 40 % des villes ont significativement réduit le nombre de places disponibles sur leur voirie ces dix dernières années, Henri de La Porte, président de ParkingMap, y voit « un moyen d'apporter un service innovant aux conducteurs tout en redynamisant les centres-villes ».

Autre promesse de ce « smart parking » : repérer plus rapidement les usagers en infraction. « On sait depuis combien de temps un véhicule est garé, et donc s'il dépasse la durée autorisée », souligne le président. Des données précieuses pour les villes, dont la plupart connaissent un manque à gagner important dans ce domaine, avec en moyenne moins de deux heures payées par place et par jour dans leur zone de stationnement la plus chère.

A Orléans (114 600 hab. , Loiret), où 150 emplacements du quartier de la gare ont été connectés par Parking-Map depuis septembre, on se dit satisfait du système. Les capteurs de la start-up ont aussi été déployés au cœur du village de Biot (9 900 hab. , Alpes-Maritimes ), où deux agents ont été formés au contrôle à distance de onze places arrêt minute, livraison et PMR. A Trévoux (6 700 hab. , Ain), des informations sont désormais disponibles sur 176 places du centre-ville réparties dans quatre parkings. « Nous n'avons pris que les panneaux d'affichage, sans l'application mobile, mais tout fonctionne bien. On intervient moins qu'avant », explique-t-on en mairie.

Licence annuelle

De toutes les start-up occupant ce créneau - Parkisseo, Copark, Zenpark, Qucit, etc. - ParkingMap est la seule à proposer, en plus des capteurs au sol, le contrôle du parking par analyse d'image. A Paris, dix caméras ont ainsi été installées sur des rebords de fenêtres du 9 e arrondissement, d'où elles surveillent 150 places en contrebas. « Cela évite de bloquer le parking pour travaux et facilite la maintenance », vante Henri de La Porte. A condition d'obtenir l'accord des résidents des immeubles concernés.

Le coût de l'installation du dispositif avoisine les 25 000 euros pour un lot de 150 places, auxquels vient s'ajouter une licence annuelle de quelques milliers d'euros. A l'avenir, ParkingMap entend aussi proposer un service de paiement par smartphone. Le tout en un, ou presque.

PHOTO - 15957_958804_k2_k1_2228549.jpg
- © ADOBE STOCK

« 150 emplacements sont suivis au travers de capteurs au sol et de caméras »

« Nous menons depuis un an une expérimentation avec ParkingMap à Orléans, dans le quartier de la gare.

C'est un secteur un peu particulier où bon nombre de places sont occupées à la journée par ceux qui y travaillent.

On y trouve aussi des stationnements en zone bleue et un arrêt minute. Depuis septembre, 150 emplacements y sont suivis au travers de capteurs au sol et de caméras positionnées sur des mâts, dont la plupart servent déjà à l'éclairage public. C'est la start-up qui nous a contactés, elle cherchait un terrain d'expérimentation.

Le dispositif ne représente pour le moment pas de coût pour nous.

Mais nous suivons le projet pour voir s'il facilite vraiment la vie des automobilistes. Et c'est le cas. L'application est utilisée par une cinquantaine d'entre eux chaque jour. Nous allons sans doute élargir le concept à d'autres quartiers en passant par un appel d'offres. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur