Entreprises de BTP

Les peintres ciblent les chômeurs

Un jour, un métier. Suite aux rencontres de la construction de la Capeb, le Moniteur-Expert vous livre les coulisses des journées d’études de chaque Union nationale artisanale. Aujourd’hui les métiers de la peinture, de la vitrerie du revêtement.

Pour sa réunion, l’Una Peinture-Vitrerie-Revêtements a fait le plein. Devant une salle comble – environ 130 personnes- l’ancien Président jusqu’en 2002 William Armani a rappelé les grands dossiers menés depuis 1995.
Compte tenu de la faible présence des départements lors de la dernière UNA à Bordeaux en 2005 – 43 départements sur 103- Jean-Jacques Chatelain, élu Président depuis le 1er avril 2005, a placé cette réunion sous le signe de l’action, se rapprochant ainsi du terrain et des préoccupations des métiers. Il est vrai que dans la salle un certain nombre de nouveaux délégués étaient présents. Plutôt que de consacrer des développements à certains sujets, il a préféré les lister pour les développer lors des prochaines UNA à Metz en 2007. Parmi les thèmes évoqués, citons :
– les déchets (des expériences notamment locales seront recensées);
– la réglementation européenne relative à la réduction des émissions de COV : une commission pourrait d’ailleurs être créée avec la Fipec sur les peintures en phase aqueuse;
– le numérique : sujet abordé à Bordeaux.

Une large place a été donnée à 3PF (Association de promotion de la filière peinture). Le Tour de France (bus faisant la promotion du métier), qui visitait traditionnellement les collèges est désormais arrêté. Son concept évolue en élargissant la cible toujours aux jeunes, mais aussi aux demandeurs d’emploi et au grand-public. Cette collective a également décidé d’ouvrir à un nombre plus important de partenaires : mairies, Afpa, Anpe, Greta, missions locales, CFA, lycées professionnels. L’opération a été testée en Bretagne en mars et les résultats (non communiqués à ce jour) devraient être mesurés. Les artisans peintres peuvent demander l’intervention de l’équipe de l’Association (cette utilisation du bus par exemple coûte environ 4 000 euros/semaine).

L’objectif est de valoriser le métier, sensibiliser les jeunes, les chômeurs et plus largement le public aux métiers de la peinture. Et J.J. Chatelain de conclure : « il faut convaincre nos amis industriels de continuer à participer ». Sur un autre sujet, le président a rappelé que le peintre était quelqu’un d’important pour les personnes à mobilité réduite : « un marché pour nous à haute valeur ajoutée » (des formations sont délivrées par la Capeb).
Enfin, un DTU plafond tendu est en préparation : un des rares secteurs qui travaillent sans règles professionnelles formalisées; sa parution est prévue en 2007.

Frédérique Vergnes

Retrouvez mardi le compte rendu de l’UNA « Métiers de la pierre »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X