En direct

Les parkings ne se cachent plus
Le premier parking métallique aérien français a été mis en service courant juin 2004 pour un hypermarché Carrefour à Aix les Milles. La solution acier retenue a permis d’obtenir 300 places supplémentaires après seulement 5 mois de chantier. (photo : Savary-PAB) - ©

Les parkings ne se cachent plus

Defawe Philippe |  le 07/06/2005  |  France TransportsTransports mécaniquesParisEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Réalisations
Transports
Transports mécaniques
Paris
Europe
Seine-Maritime
Architecture
Valider

Accueil, service, nouvelles réponses techniques et architecturales… les parkings ont atteint l’âge de raison. A l’occasion de Parkopolis, les 7ème Rencontres internationales du stationnement qui se tiennent à Paris jusqu’au 8 juin, Le Moniteur dresse un état des lieux de ce marché prometteur pour les entreprises.


En effet, avec un parc vieillissant, les parkings publics représentent une véritable manne de rénovation pour les entreprises. Construits il y a entre 20 et 30 ans, la plupart d’entre eux ont dû faire face à une augmentation de la fréquentation générant pollution et dégradation. Pour cette raison, ils représentent un véritable potentiel de marché pour les entreprises. « Les villes ont des programmes réguliers de rénovation allant du colmatage des fissures et de la remise en peinture tous les 6 ans, au changement de l’éclairage, des portes coupe-feu ou encore à la réhabilitation des ascenseurs tous les 12 ans » explique François Le Vert, le délégué général de la Fédération nationale des Métiers du Stationnement (FNMS). Des programmes plus importants existent et reprennent ces différents travaux en y ajoutant la modification de la structure du parc, du plan de circulation, ou encore la déconstruction des escaliers pour les remplacer par des ascenseurs.

Quant à la création de nouveaux parcs, elle ne dépasserait pas la dizaine par an, toujours selon François Le Vert qui précise pourtant que certains facteurs urbanistiques devraient permettre l’accélération de leur développement. En premier lieu, il y a l’aspect intermodalité des transports : à l’occasion de la création d’une ligne de tramway, de métro ou de bus reliant un centre ville à sa périphérie, les collectivités sont enclins à construire en « bout de ligne » une structure d’accueil pour les véhicules. Cette démarche, fortement ancrée dans les pays d’Europe du Nord ou en Suisse, commence à faire des émules dans des villes comme Rouen ou Strasbourg.
Autre potentiel : celui des petites et moyennes communes qui cherchent à résoudre l’épineux problème du stationnement, et sont passées du gratuit au payant par horodateurs et envisagent aujourd’hui la création de parcs dédiés.

Thierry Devige-Stewart (article extrait du "Moniteur" du 3 juin)

Acier contre béton



L’acier, qui peut prétendre depuis un peu plus d’un an à la construction des parkings aériens de plus de 250 places, veut jouer sa carte. « Cette solution est plus souple et moins contraignante à mettre en œuvre qu’un parking souterrain », argumente-t-on chez Arcelor. « Ainsi, un parc de 600 places peut être bâti en 5 mois et demi tout en maximisant la surface : un poteau acier prend entre 30 et 40% moins d’espace qu’un poteau en béton », relève Philippe Marcon, le development manager France du sidérurgiste.
Autre aspect non négligeable : le coût. Selon la FNMS la création d’une place de stationnement souterraine nécessiterait entre 20 000 et 35 000 euros tandis qu’en superstructure métallique, cette même place ne coûterait plus que 12 000 à 15 000 euros.
De son côté Cimbéton, rappelle que le béton est le « matériau urbain par excellence, garantissant de ce fait la réussite de l’intégration du projet ». « Le béton est également servi par de constantes avancées technologiques. Il est naturellement résistant aux chocs, agressions chimiques et au feu. Il s’impose comme une solution pérenne avec des postes d’entretien limités au strict minimum. En outre, la trilogie poteau-poutre-dalle alvéolaire permet de supprimer les voiles porteurs et diminuer sensiblement le nombre d’appui ».
T D-S

Parkopolis, mode d’emploi


Palais des Congrès de Paris (porte Maillot)
Au programme :
- Mardi 7 juin de 9h à 20h30
Matinée : Vie Urbaine – « La collectivité à l’écoute de ses administrés : évolutions des modes de consommation ».
Après-midi : Innovation « Les leviers phares d’une politique dynamique de stationnement ».
Soirée : Remise des Parkos d'Or - Cocktail offert par la Fédération Nationale des Métiers du Stationnement.
- Mercredi 8 juin de 9h à 19h
Matinée : « De la conception à l’exploitation : comment dynamiser votre offre de stationnement”.
Après-midi : « Technologies : “Actualité sur la réglementation et solutions techniques ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur