En direct

Les offices HLM fusionnent pour débloquer l’Anru

ELISABETH GILLION |  le 12/04/2013  |  AisneVal-d'OiseNordCollectivités localesAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aisne
Val-d'Oise
Nord
Collectivités locales
Aménagement
Logement social
Immobilier
Logement
Architecture
Valider
SOISSONS -

A Soissons, la fusion des offices de l’habitat permet de débloquer le programme Anru. Deux quartiers sont concernés : Presles et Chevreux. Et 61 millions d’euros de travaux sont programmés.

L’Opal de l’Aisne vient d’absorber l’office de Soissons. La fusion est intervenue à la demande de Patrick Daÿ, maire et président de l’Office public d’Habitat de Soissons et après un audit réalisé par la fédération nationale. Elle donne naissance à un organisme gérant 13 000 logements répartis sur 120 communes, qui garde son nom, l’Opal (office public de l’Aisne et de Laon).

Expertise environnementale

« La réunion des deux entités nous apporte une bonne taille, permet des économies d’échelle et surtout de renforcer l’expertise nécessaire dans des domaines comme le portage foncier, l’environnement, la communication », se réjouit Christian Billot, directeur général. « La fusion va faciliter notre développement et l’Opal accentuera sa diversification : vente en l’état futur d’achèvement (Vefa) ou logements seniors, tout en rationalisant le service des charges locatives. Nous allons créer un baromètre pour évaluer la qualité de chaque prestataire, traiter les réclamations et mesurer la satisfaction des résidents », précise-t-il.
L’Opal nouvelle formule compte investir cette année 61 millions sur l’ensemble du département, dont une bonne part dans le Soissonnais. Il y a, en effet, urgence à combler le retard sur les programmes de l’Anru. En jeu, la renégociation des coûts d’opération et le lancement effectif des travaux. « C’est un chantier gigantesque mais nous intégrons, heureusement, un territoire dynamique où les élus sont motivés et capables de décisions innovantes sur le logement », précise Véronique Binet, chef du service de maîtrise d’ouvrage au sein de l’Opal.A partir du diagnostic sur l’état du patrimoine de Soissons (logements, parties communes et abords des immeubles), un plan triennal de travaux va être établi. Aux entreprises de se tenir prêtes.

PHOTO - 716589.BR.jpg
PHOTO - 716589.BR.jpg - © Agence Baron-Louguet
Quelques opérations

Soissons : deux quartiers Anru à Presles et Chevreux ; 16 millions d’euros de chantier à lancer, dont l’insertion de 29 parcelles en accession. Corbeny : extension-réhabilitation d’une maison de retraite confiée au cabinet Ameller Dubois (5,7 millions HT). Appels d’offres au second trimestre. La Ferté-Milon : réhabilitation d’un Ehpad et construction neuve en zone classée. Quessy : jury de concours imminent pour la clinique transformée en hébergement adapté. Crouy : marché de dépollution en cours pour 45 logements (architectes Pouget Delasalle). Fresnoy-le-Grand : appels d’offres en cours pour 51 logements et aménagement du musée du textile. Hirson : étude de reconversion du collège en 23 logements. Laon : étude pour la construction de l’institut des maîtres et reconversion des laboratoires de l’Inra en 30 logements étudiants. Boué : étude pour une résidence de services pour seniors à revenus modestes, 20 pavillons.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur