En direct

Les obligations d'amélioration de la performance énergétique dans le tertiaire enfin publiées
Le décret concerne les bâtiments tertiaires existants. - © © Phovoir.com

Les obligations d'amélioration de la performance énergétique dans le tertiaire enfin publiées

Nathalie Levray |  le 10/05/2017  |  EnergieImmobilierRéglementationTechniqueEfficacité énergétique

Attendu depuis sept ans, le décret pour la rénovation énergétique de l’immobilier du secteur tertiaire vient de paraître. Il oblige à réaliser certains travaux d’ici à 2020 puis 2030 pour favoriser la sobriété énergétique.

Sept années. C’est le temps qu’il aura fallu attendre pour que le décret sur la rénovation des bâtiments tertiaires paraisse enfin au "JO" du 10 mai 2017. Inscrit dans le cadre juridique tracé par la loi Grenelle 1 du 3 août 2009 (art. 5) et ses objectifs nationaux de réduction de consommation d’énergie d’au moins 38 % d’ici à 2020 dans les bâtiments existants, le décret avait été matérialisé dans la loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010. Les travaux d’amélioration de la performance énergétique dans les immeubles à usage tertiaire ou dans lesquels s’exerce une activité de service public étaient rendus obligatoires et devaient être réalisés dans un délai de huit années. Un décret d’application devait déterminer la nature et les modalités de cette obligation (art. 3). Depuis, silence radio malgré, en 2011 les recommandations du groupe de travail présidé par Maurice Gauchot et, en 2013 la charte proposée par le Plan Bâtiment durable.

Avec ce décret, le Code de la construction et de l’habitation (CCH) s’étoffe d’une nouvelle section « Obligation d’économies d’énergie dans les bâtiments à usage tertiaire » aux articles R. 131-38 et suivants. Y est confirmée « l’exigence » posée par la loi Grenelle 2 en matière d’actions d’amélioration de la performance énergétique à réaliser avant le 1er janvier 2020 (art. R. 131-38 du CCH).

Champ d’application

Le décret vise tous les bâtiments ou parties de bâtiments existants, à usage de bureaux, d’hôtels, de commerces et d’enseignement ainsi que les bâtiments administratifs dès lors que leur surface est égale ou dépasse 2 000 m2 de surface utile. Outre cette condition de superficie, les bâtiments ou parties de bâtiments doivent appartenir à un propriétaire unique. Les [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Les obligations d'amélioration de la performance énergétique dans le tertiaire enfin publiées

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX