En direct

Les nuits de Paris s’exposent au Pavillon de l’Arsenal
Paris la nuit - © © Jacques-Franck Degioanni/Le Moniteur

Les nuits de Paris s’exposent au Pavillon de l’Arsenal

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 22/05/2013  |  ParisMaison individuelleImmobilierLogementProfession

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Culture
Paris
Maison individuelle
Immobilier
Logement
Profession
Architecture
Valider

De quoi les nuits de Paris sont-elles le nom? La nouvelle exposition du Pavillon de l’Arsenal (Paris IVe) - qui célèbre ses vingt-cinq ans d’activité - prend, pour la première fois, prétexte d’un "état" de l’espace-temps comme matière à réflexion…

"Veilleur, qu’en est-il de la nuit?" telle est la question que semble s’être posée Marc Armengaud, philosophe, urbaniste (agence AWP) et commissaire scientifique de ces "chroniques nocturnes" que présente le Pavillon de l’Arsenal. Quatre ans de travail, quinze ans de recherches, un précédent ouvrage "Nightscape", consacré à l’histoire du paysage de la nuit contemporaine : rien à dire, le commissaire a bien cuisiné son sujet. "La nuit est totalement absente de la réflexion sur le Grand Paris", fait-il remarquer en préambule. Pourtant, quel plus beau thème que cette terra incognita qu’est la métropole nocturne? ""Paris la nuit" révèle la ville, la part du jour et l’œuvre de la nuit, une histoire fantôme masquée dans l’obscurité, jamais retracée, pourtant constituée de figures emblématiques, d’architectures singulières et d’usages pluriels. "Paris la nuit" prend l’état nocturne comme le matériau originel de la cité, un territoire urbain rêvé, surprenant, métissé, libéré et mystérieux." écrit encore le philosophe.

Atlas de la nuit

Convoquant les mânes de Restif de la Bretonne, Louis-Sébastien Mercier, Gérard de Nerval, Victor Hugo, les Noctambules, les romantiques et les situationnistes, Marc Armengaud séquence l’exposition en trois temps : l’organisation de la métropole la nuit, les usages de la nuit, les espaces de la nuit de la Ville-lumière. Et c’est ainsi que des nuits aristocratiques aux raves parties contemporaines, des guinguettes aux discothèques, des bowlings et cinémas de la modernité aux showrooms actuels, l’exposition dessine un atlas de la nuit métropolitaine, sans cesse réinventée au gré des générations et de leurs pratiques nocturnes.

Tagliatelles d’acier

Mais les beaux sujets ne font pas toujours les plus belles expositions. Et le travail du chercheur peine parfois à être glam. D’où vient cette légère déception qui nous saisit? D’une scénographie étrangement absente (DVVD/Daniel Vaniche, architecte-ingénieur), qui hésite à choisir et à hiérarchiser le propos, lequel finit par devenir touffu et obscur (un comble). Le tout prend place sous un étrange vélum de tagliatelles d’acier entrelacées dont on peine à saisir la signification autant que l’utilité éventuelle. Alors oui, "C’est beau une ville la nuit", mais ça on le savait depuis que Richard Bohringer nous l’avait seriné dans les années 1980 finissantes. Eh bien sortons de l’expo et allons voir au-dehors. Ça tombe bien : le Pavillon de l’Arsenal s’enténèbre et organise (sur inscription) jusqu’à la prochaine Nuit blanche (5 octobre) des ateliers jeune public, des explorations urbaines, des découvertes des dessous de la ville, etc.

"Paris la nuit. Chronique nocturnes", une exposition créée par le Pavillon de l’Arsenal, jusqu’au 6 octobre 2013. Catalogue co-édité par le Pavillon de l’Arsenal et Picard, 432 p. 37 euros.

Commentaires

Les nuits de Paris s’exposent au Pavillon de l’Arsenal

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur