En direct

Les notaires ne craignent pas un effet « élection » sur les ventes

B. K. |  le 23/12/2016  |  ConjonctureBâtimentImmobilierParisTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Bâtiment
Immobilier
Paris
Technique
Valider
Logement -

« Pas de panique. » C'est en substance, le message que les Notaires de France ont fait passer lors de leur conférence de fin d'année en réaction à l'étude du Crédit foncier sur l'impact de l'élection présidentielle sur le marché immobilier. Selon l'établissement de crédit, les transactions accusent un recul moyen de 3,8 % ces années-là. Pire, en 2012, le nombre de ventes dans l'ancien a plongé de 11,6 % ! « L'année 2012 a été mauvaise en raison du passage de l'impôt sur la plus-value de quinze à trente ans », se souvient Thierry Delesalle, notaire à Paris.

Plaidoirie pour une baisse de la fiscalité. Selon le professionnel, 2017 pourrait, au contraire, être une bonne année en cas d'adoption de mesures fiscales majeures. Ramener l'impôt sur les plus-values (impôt et prélèvements sociaux) à quinze ans pourrait déclencher la vente de logements vides dans un premier temps, avant celle de logements occupés. « Et pour faire revenir les investisseurs, il faut baisser la fiscalité sur les revenus fonciers, créer un dispositif d'investissement avec amortissement de type Périssol et un véritable statut du bailleur. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur