En direct

Les ministres français et allemand de l'environnement présentent le programme « Rhin 2020 »

PIERRE LAWLESS, LAURENT MIGUET |  le 26/01/2001  |  SantéCollectivités localesUrbanismeRéglementationDroit de l'environnement

L'Europe se penche sur l'eau du Rhin

La directive cadre sur l'eau adoptée par la Commission européenne en octobre 2000 (voir page ci-contre) vient de trouver dans le programme «Rhin 2020» sa première application à une échelle aussi vaste. Structuré autour de quatre objectifs, ce programme d0it être adopté par les Etats riverains du Rhin le 29 janvier à Strasbourg. Priorités : prévention et protection contre les crues, renaturation de l'écosystème rhénan, qualité des eaux fluviales et souterraines.

Le Rhin, ancienne poubelle de l'Europe

La treizième conférence ministérielle des Etats membres de la Commission internationale pour la protection du Rhin (CIPR) amplifie, dans ce programme cadre, les précédents plans d'action qui ont déjà sensiblement amélioré la qualité des eaux d'un fleuve considéré un temps comme la poubelle de l'Europe. Fondée il y a cinquante ans, la CIPR a ainsi réussi à fédérer des intérêts souvent contradictoires pour créer un bon consensus autour du développement durable du fleuve. Mais « Rhin 2020 » marque en même temps une nouvelle étape par l'ampleur de la zone concernée : le programme couvre l'ensemble des 1 325 km du fleuve, y compris le lac de Constance et le Rhin alpin. Première étape : l'investissement de 5,5 milliards d'euros d'ici à 2005, cofinancés par les pays riverains du fleuve.

Dominique Voynet, ministre de l'Environnement, et son homologue allemand, Jürgen Trittin, ont répondu aux questions du « Moniteur ».

Quels obstacles majeurs reste-t-il à franchir pour que l'aménagement de la vallée du Rhin s'inscrive dans une perspective de développement durable ?

DOMINIQUE VOYNET : Le terme d'obstacles ne me paraît pas le plus approprié. Je lui préférerais le mot «défis » qui rend mieux justice à la volonté dont ont fait preuve l'ensemble des Etats parties à la CIPR, dans la préparation du programme pour le développement durable du Rhin qui va être adopté à Strasbourg. « Rhin 2020 » succède au programme d'action Rhin, qui se termine en 2000 et qui a permis une amélioration sensible de la qualité des eaux et des progrès notables dans la restauration écologique des milieux. Il a toutefois l'ambition d'opérer un changement d'échelle, en s'attaquant à de nouveaux défis, comme la réduction des pollutions diffuses et la protection des eaux souterraines. Il mettra en oeuvre des mesures concrètes pour la prévention des inondations.

JURGEN TRITTIN : Je ne vois pas d'obstacles majeurs sur la voie d'un développement durable du bassin rhénan, même si sa réalisation durera longtemps. Au contraire, le Rhin est un exemple d'une coopération transfrontalière exemplaire pour les autres grands fleuves européens. Le bon travail de la CIPR nous a d'ailleurs poussés à créer des commissions similaires pour l'Oder, l'Elbe et le Danube.Le maintien d'un système hydraulique intact - en l'occurrence le Rhin et ses nombreux affluents - n'a pas eu l'attention qu'il méritait. Cela va changer.

Le programme «Rhin 2020» dépasse-t-il la simple juxtaposition des préoccupations de chacun des pays associés à la Commission internationale pour la protection du Rhin ?

D.V. : Il s'agit d'une véritable démarche intégrée, non seulement par la volonté qu'ont eu les Etats de raisonner à l'échelle de l'ensemble du bassin, mais également par le souci de mettre en oeuvre une approche globale, qui intègre aussi bien les dimensions écologiques, économiques que sociales. Ainsi la restauration écologique des milieux tient compte des usagers, notamment la navigation et la production d'énergie hydraulique. L'expérience de la France avec les schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux (Sdage) a largement facilité cet exercice. Nous serons également amenés à mobiliser le réseau Natura 2000 ou les dispositions relatives à la bande rhénane, dans le schéma de services collectifs.

Cette fois, il faut mener cette démarche à plusieurs pays. Avec l'adoption de ce programme, nous avons un exemple concret de gestion des eaux d'un fleuve international, dans l'esprit de la directive-cadre européenne sur l'eau.

J.T. : Une protection durable et efficace contre les crues pour un fleuve d'une dimension européenne comme le Rhin ne peut être obtenue si les Etats se limitent à leur pré carré national. Si, par exemple, des erreurs dans la protection contre les crues étaient commises en amont, elles seraient ressenties par l'ensemble des riverains jusqu'à l'embouchure. C'est pourquoi il est dans l'intérêt de chaque riverain que les mesures décidées dans les différentes régions soient réalisées de manière conséquente. Le plan d'action contre les inondations (Ndlr. Décidé en 1998) prévoit des mesures pour l'ensemble du bassin versant du Rhin, dont la renaturation des rives, la création de zones inondables et de polders tout comme la reformulation la plus naturelle possible des eaux fluviales. Un premier bilan de ce plan sera présenté lors de la conférence de Strasbourg.

J'ai l'espoir, en venant à Strasbourg, que nous allons créer rapidement les conditions pour l'élaboration d'un plan de gestion coordonné sur l'ensemble du bassin rhénan (Ndlr. C'est-à-dire en y intégrant les sources, le Rhin alpin, le lac de Constance et les affluents), comme cela est prévu dans la nouvelle directive sur l'eau. Les riverains du Rhin pourront ainsi de nouveau prouver leur rôle d'avant-garde dans la protection des eaux.

Le projet complet d'aménagement du Rhin sera présenté dans «Le Moniteur» du 2 février, en rubrique Aménagement.

PHOTO :

Jürgen Trittin auprès de Dominique Voynet : « Le Rhin est un exemple d'une coopération transfrontalière exemplaire pour les autres grands fleuves européens.»

Commentaires

Les ministres français et allemand de l'environnement présentent le programme « Rhin 2020 »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur