En direct

Les Maraîchers, des abattoirs à la cité-jardin
PHOTO - 13773_836181_k2_k1_1966726.jpg - © ANMA

Les Maraîchers, des abattoirs à la cité-jardin

C. P. |  le 29/06/2018  |  AménagementCôte d'Or

Al'Ecocité Jardin des Maraîchers, le concept de cité-jardin s'impose par les origines d'un vaste secteur urbanisable de 164 hectares à l'entrée sud-est de Dijon, baptisé Territoire Grand Est. Une zone de maraîchage y côtoyait les abattoirs. La création, en 2013, d'une ZAC de 19,6 hectares a reconverti dans un premier temps le site des abattoirs, fermés en 1988 puis réoccupés par l'Espace autogéré des Tanneries. A dominante résidentielle, l'opération comprendra 1 400 logements et 15 000 à 20 000 m2 de bureaux et commerces. Les premiers résidents occupent depuis la rentrée 2017 le premier immeuble déjà livré, soit 24 appartements du bailleur Grand Dijon Habitat. Quelque 300 logements privés ou sociaux sont par ailleurs en construction. L'une des épines dorsales du site est constituée d'une partie de l'ancienne salle des ventes de l'abattoir. Celle-ci sera le dernier témoin de l'activité passée, eu égard à son état de conservation et à son esthétique.

ANMA retenu sur concours. Concédé par la Ville de Dijon à la Société publique locale d'aménagement de l'agglomération dijonnaise (Splaad), le projet développe les principes d'un quartier « proche de la nature et du centre-ville », tels que définis dans la proposition de l'Agence Nicolas Michelin & Associés (ANMA), retenue sur concours en 2010 comme maître d'œuvre d'ensemble. Fortement végétalisé jusqu'à la parcelle, le quartier est connecté aux cheminements doux urbains et au réseau de bus. Un mail central arboré aux dimensions généreuses (500 m de longueur sur 50 m de largeur) distribue les voies de desserte des résidences. Partagées entre les piétons et les voitures, elles n'ont pas de trottoir pour éviter le stationnement le long des rues. Sur la longueur du mail, un bassin de rétention dimensionné pour une crue cinquantennale forme un espace naturel faisant office de parc public. Les parkings sont situés au rez-de-chaussée des immeubles. En prévision d'une éventuelle mutation à terme, leur emplacement préserve la perméabilité du terrain.

A dominante résidentielle, l'opération comprendra environ 1 400 logements.

La mission de maîtrise d'œuvre urbaine définit quelques règles d'organisation inédites pour l'aménageur. Ainsi, deux appels à manifestation d'intérêt ont produit une liste de promoteurs et d'archi tectes. « Pour l'attribution de chacun des lots, un jury formé des équipes de la Splaad et de l'agence de Nicolas Michelin auditionne quatre architectes intéressés à travailler avec un candidat promoteur, sans rendu d'esquisse. Le plus souvent, celui-ci forme un duo avec un bailleur social pour une réalisation en vente en l'état futur d'achèvement », décrit Marion Joyeux, directrice générale de la Splaad. Le plan d'aménagement fixe assez précisément les volumes des bâtiments, qui présentent une succession de différentes hauteurs rehaussées de toits évoquant des maisons.

La variété programmatique demandée par le plan local d'urbanisme est strictement respectée, avec un tiers de logements à loyer modéré, un tiers en accession à prix abordable et autant en accession libre. La diversité typologique se retrouve dans une addition d'immeubles collectifs et d'individuels groupés. La mixité fonctionnelle prévoit 2 240 m2 de commerces au sein de la salle des ventes des anciens abattoirs, tandis que des bureaux prendront place en front de rue, sur le boulevard de Chicago.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur