En direct

Les loueurs français ont des difficultés à sortir de la crise
PHOTO - 563165.BR.jpg - ©

Les loueurs français ont des difficultés à sortir de la crise

le 17/06/2011  |  ÉvénementInternational (hors U.E)France entière

Répondant à la baisse générale d’activité par une guerre des prix, les loueurs redémarrent plus lentement que les autres fournisseurs de matériels.

La location de matériels de chantier en France a elle aussi été frappée par la crise. L’année 2009 a été marquée par une chute de 13 %, certes moins importante que celle des ventes (- 57 % pour les constructeurs) mais qui dure. Pas de redressement pour les loueurs en 2010 et si le premier trimestre 2011 fut bon ( 14 %), le deuxième semble marquer un essoufflement. La faute en revient en partie aux loueurs eux-mêmes : ils ont répondu à la baisse de la demande par une baisse de leurs tarifs ce qui n’a pas eu l’effet de relance escompté. Or s’il est facile de faire baisser un prix, il est beaucoup plus difficile de le remonter. L’an dernier, alors que le volume d’activité reprenait quelques couleurs ( 6 %) les prix baissaient encore (- 6 % en moyenne mais beaucoup plus sur certaines gammes de produits). Plus inquiétant : les entreprises recommencent par acheter du matériel plutôt que d’aller le louer. Ceux qui pensaient voir le marché français se rapprocher inéluctablement du modèle anglais, dans lequel presque tous les matériels sont loués, en sont pour leurs frais.

Une certaine maturité

Les habitudes des entrepreneurs français, qu’on peut résumer à une répartition moitié/moitié entre la location et les achats, perdurent. Le marché serait donc arrivé à une certaine maturité et ne progressera, ou ne baissera, que parallèlement au nombre des chantiers. Ce qui ne l’empêchera pas de connaître encore quelques belles années, comme le suggère Gérard Déprez, président de Loxam : « La construction a toujours été un marché cyclique fait de creux et de bosses. Ce qui n’exclut pas que l’un de ces futurs pics d’activité dépasse celui de 2007, année de tous les records. » La situation est contrastée en fonction des départements, qu’ils bénéficient ou non de grands chantiers. Les pages qui suivent dressent un panorama des perspectives de sortie de crise pour les régions de la moitié nord de la France.

Commentaires

Les loueurs français ont des difficultés à sortir de la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur