En direct

Les loueurs de grues à tour tanguent sous l’effet de la crise

CONRAD FREELING |  le 07/06/2013  |  SantéEvénementRéglementationTechniqueEnvironnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé
Evénement
Réglementation
Technique
Environnement
France entière
Matériel de chantier
Valider

Voilà maintenant cinq ans que le secteur souffre d’une surcapacité qui entraîne une baisse des prix. L’épuration tarde à venir.

Des crises, ils en ont vu d’autres ! Mais, là, on sent pointer une inquiétude chez les loueurs de grues à tour, même les plus anciens. Leurs marchés traditionnels  le bâtiment et les travaux publics  sont en berne, et aucun signal positif ne semble devoir annoncer une reprise prochaine. Résultat : nombre de loueurs, déjà fragilisés par un marché atone et une dégringolade des prix, risquent de ne pas passer le cap de 2013. Déjà, Ouest Grues, un important loueur régional, a mis la clé sous la porte. Les poids lourds du secteur pensent pouvoir s’en tirer, une fois de plus, mettant en avant leur bonne gestion pour encaisser le coup. Quant aux autres… Chez Matebat (530 grues en parc), Bernard Boullet déplore l’état « catastrophique » du marché de la construction  « même les grands donneurs d’ordre n’ont plus de chantiers »  et « des investissements publics à l’arrêt ». Marc Colombani, président de Franmat (150 matériels lourds), observe froidement que « l’argent public n’est pas là » et que « les PPP (partenariats public-privé) sont au point mort ». La dégringolade entamée dès 2008 se poursuit donc, et il n’entrevoit pas d’embellie ni en 2013 ni en 2014. Un « parc sous-utilisé » et « des prix effondrés » annoncent des temps difficiles pour les loueurs qui s’interrogent sur l’avenir de leur métier. Avec quelles conséquences pour le personnel ? Jack Stive, dirigeant de Sofral (380 grues en parc), a, lui aussi, essuyé plusieurs tempêtes et réussi, jusqu’ici, à tirer son épingle du jeu « en réduisant la voilure et en tirant sur toutes les ficelles disponibles. Si je n’étais pas optimiste, pourquoi continuerais-je ? » lance-t-il, faussement détaché. En dépit de tous les aléas, Liebherr maintient le cap et poursuit la mise en place, en France, d’une structure de location directe. Le directeur de son secteur grues à tour Christophe Zimmermann partage l’analyse de ses concurrents sur l’état du marché, mais il a tout de même renforcé son parc, passant de 150 grues en 2012 à 180 aujourd’hui. Le constructeur allemand parie sur l’innovation permanente et vise les 40 % de parts de marché en s’appuyant sur « un réseau de professionnels sérieux ». Alors, chacun pour soi ? Marc Colombani en appelle à une union sacrée : « C’est maintenant ou jamais », lance-t-il.

PHOTO - 721897.BR.jpg
PHOTO - 721897.BR.jpg - © Matebat
PHOTO - 721896.BR.jpg
PHOTO - 721896.BR.jpg - © Matebat

L’avis de l’expert - « On pressurise les bons tout en soutenant les défaillants ! »

« La crise actuelle, qui perdure depuis 2008 n’est-elle qu’une crise conjoncturelle ? J’y vois plutôt un changement de société. De peur de perdre leur mise, les banques continuent d’apporter un soutien abusif à des loueurs défaillants, en grandes difficultés financières, qui n’ont aucune possibilité de se refaire. Ce nivellement par le bas, qui entraîne mécaniquement une baisse des prix, pousse les entreprises saines vers des niveaux de prix déraisonnables. Et, ainsi, en pressurisant les bons tout en soutenant les plus défaillants, on appauvrit tout le monde. »

Cet article fait partie du dossier

Spécial location 2013

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur