En direct

Les LGV dans le flou

b. e. |  le 02/03/2018  |  TransportsCollectivités localesEurope

Région -

Le Premier ministre a tenté de rassurer quelques grands élus du Sud-Ouest reçus à Matignon, le 9 février. Prudent, Edouard Philippe leur a certifié que le dossier de prolongement de la ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse n'était pas enterré, même si la liaison entre les deux capitales régionales a été repoussée à l'horizon 2033. En revanche, dans la lignée du rapport de Philippe Duron, qui présidait le Conseil d'orientation des infrastructures, l'avenir de la LGV vers Dax et l'Espagne reste encore flou. Si au-delà des Pyrénées, elle sera effective dès 2022, le projet ne verra pas le jour avant vingt ans côté français.

Parallèlement, Carole Delga, présidente de la région Occitanie, va demander l'arbitrage du chef de l'Etat pour accélérer les lignes Montpellier-Perpignan et Bordeaux-Toulouse. Elle propose aussi de travailler avec la région Nouvelle-Aquitaine pour « privilégier des pistes de financements innovants, réalistes pour les finances publiques ». Selon elle, « le rapport Duron a montré que les LGV Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan doivent se faire, mais le doute subsiste quant aux délais de réalisation ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur