En direct

Coronavirus : les Italiens rendent hommage à Vittorio Gregotti
Le Grand Théâtre de Provence, situé à Aix-en-Provence, a été conçu par l'architecte italien Vittorio Gregotti (1927-2020). - © travelview - stock.adobe.com
Disparition

Coronavirus : les Italiens rendent hommage à Vittorio Gregotti

CHESSA Milena |  le 16/03/2020  |  EuropemilanCoronavirus

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Europe
milan
Coronavirus
Valider

A Milan et Venise, mais aussi à Aix-en-Provence, les témoignages se succèdent pour saluer la mémoire de l’architecte décédé le 15 mars du Covid-19.

« La première victime illustre du coronavirus en Italie. » Le quotidien transalpin « La Repubblica » relate ainsi le décès de Vittorio Gregotti, « l’un des pères de l’architecture moderne italienne », qui s’est éteint le 15 mars 2020 à l’âge de 92 ans, à cause d’une pneumonie liée au Covid-19. « Milan lui doit tant, a réagi le maire de la ville Beppe Sala : de la salle réalisée pour la Triennale en 1951 jusqu’au quartier Bicocca qu’il a entièrement redessiné [1985-2005, NDLR]. »
Stefano Boeri, architecte milanais, président de la Triennale et ancien directeur des revues Domus et Abitare, a écrit sur Twitter : « Un Maestro s’en va, un professeur, un éditorialiste, un homme des institutions qui - restant toujours et avant tout un architecte - a écrit l’histoire de notre culture. Il concevait l’architecture comme une perspective sur le monde et sur la vie. »

« Un homme d’une gentillesse extraordinaire »


Vittorio Gregotti, diplômé du Politecnico de Milan en 1952, a fondé l’agence Gregotti Associati International en 1974. L’année suivante, il organise la première exposition d’architecture dans le cadre de la Biennale de Venise, en créant un « laboratoire international » autour d’un édifice vénitien à l’abandon, le Mulino Stucky. « Vittorio Gregotti a donné le coup d’envoi de la Biennale d’architecture », a salué sur Twitter l’institution, qui a récemment repoussé l’ouverture de l’édition 2020 en répercussion du coronavirus.
Du théâtre Arcimboldi à Milan à l’université de Calabre, en passant par le stade Luigi-Ferraris à Gênes, l’architecte a réalisé pendant sa carrière « plus de 1500 projets en Italie et à l’étranger », estime le journal « La Repubblica ». Au Portugal, à Lisbonne, il a construit le Centre culturel de Belém en association avec son confrère Manuel Salgado. Et en France, dans les Bouches-du-Rhône, il a bâti le Grand Théâtre de Provence (voir image ci-dessus). L’actuelle maire d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini, a indiqué dans un communiqué : « Nous nous étions souvent rencontrés et je garde l’image d’un homme d’une gentillesse extraordinaire. Sa créativité reste, elle nous rappellera chaque jour son génie. »

Commentaires

Coronavirus : les Italiens rendent hommage à Vittorio Gregotti

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur