En direct

Coronavirus : les Italiens rendent hommage à Vittorio Gregotti
Le Grand Théâtre de Provence, situé à Aix-en-Provence, a été conçu par l'architecte italien Vittorio Gregotti (1927-2020). - © travelview - stock.adobe.com
Disparition

Coronavirus : les Italiens rendent hommage à Vittorio Gregotti

CHESSA Milena |  le 16/03/2020  |  EuropemilanCoronavirus

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Europe
milan
Coronavirus
Valider

A Milan et Venise, mais aussi à Aix-en-Provence, les témoignages se succèdent pour saluer la mémoire de l’architecte décédé le 15 mars du Covid-19.

« La première victime illustre du coronavirus en Italie. » Le quotidien transalpin « La Repubblica » relate ainsi le décès de Vittorio Gregotti, « l’un des pères de l’architecture moderne italienne », qui s’est éteint le 15 mars 2020 à l’âge de 92 ans, à cause d’une pneumonie liée au Covid-19. « Milan lui doit tant, a réagi le maire de la ville Beppe Sala : de la salle réalisée pour la Triennale en 1951 jusqu’au quartier Bicocca qu’il a entièrement redessiné [1985-2005, NDLR]. »
Stefano Boeri, architecte milanais, président de la Triennale et ancien directeur des revues Domus et Abitare, a écrit sur Twitter : « Un Maestro s’en va, un professeur, un éditorialiste, un homme des institutions qui - restant toujours et avant tout un architecte - a écrit l’histoire de notre culture. Il concevait l’architecture comme une perspective sur le monde et sur la vie. »

« Un homme d’une gentillesse extraordinaire »


Vittorio Gregotti, diplômé du Politecnico de Milan en 1952, a fondé l’agence Gregotti Associati International en 1974. L’année suivante, il organise la première exposition d’architecture dans le cadre de la Biennale de Venise, en créant un « laboratoire international » autour d’un édifice vénitien à l’abandon, le Mulino Stucky. « Vittorio Gregotti a donné le coup d’envoi de la Biennale d’architecture », a salué sur Twitter l’institution, qui a récemment repoussé l’ouverture de l’édition 2020 en répercussion du coronavirus.
Du théâtre Arcimboldi à Milan à l’université de Calabre, en passant par le stade Luigi-Ferraris à Gênes, l’architecte a réalisé pendant sa carrière « plus de 1500 projets en Italie et à l’étranger », estime le journal « La Repubblica ». Au Portugal, à Lisbonne, il a construit le Centre culturel de Belém en association avec son confrère Manuel Salgado. Et en France, dans les Bouches-du-Rhône, il a bâti le Grand Théâtre de Provence (voir image ci-dessus). L’actuelle maire d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains-Masini, a indiqué dans un communiqué : « Nous nous étions souvent rencontrés et je garde l’image d’un homme d’une gentillesse extraordinaire. Sa créativité reste, elle nous rappellera chaque jour son génie. »

Commentaires

Coronavirus : les Italiens rendent hommage à Vittorio Gregotti

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur