Les Industries du Plâtre travaillent leur image de filière citoyenne
Inaugurée en 2008, l'usine Placoplatre de Vaujours génère 400 emplois directs et 3000 emplois indirects. - © © DR

Les Industries du Plâtre travaillent leur image de filière citoyenne

P.F. |  le 14/03/2014  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Valider

Inquiète des difficultés croissantes à ouvrir de nouvelles carrières, la filière met en avant son poids économique dans les territoires ainsi que ses engagements écologiques et sociaux.

Un milliard et demi d'euros de chiffre d'affaires, près de 100 000 emplois directs et indirects : l'industrie du plâtre revendique une place majeure dans l'univers du bâtiment. L'image de la filière n'est pourtant pas au niveau de son impact économique, à en juger par les efforts réguliers de la profession pour communiquer sur ses engagements écologiques et sociaux. Dernier exemple en date avec la visite organisée ce 13 mars dans les sites de production des trois leaders de la filière (Knauf, Placoplatre et Siniat), via leur syndicat "Les Industries du Plâtre" (1).

Réhabilitation des carrières, des cahiers des charges rigoureux

L'un des premiers enjeux concerne l'exploitation des carrières de gypse, le matériau à la base des produits plâtre, avec une inquiètude croissante sur la possibilité d'ouvrir de nouveaux sites, particulièrement avec les évolutions réglementaires en cours. Concentré en région parisienne (54% de la production actuelle et les deux tiers des réserves), le gisement se situe souvent à proximité de zones urbaines, avec parfois des difficultés à faire accepter l'arrivée d'usines et de camions. "Comme toutes les industries nous pouvons être confrontés au phénomène du Not In My BackYard, reconnaît Jens Dupont, directeur marketing et communication de ?Knauf. Nous sommes maintenant habitués à travailler sur le long terme avec les associations de riverains et les mairies, pour déminer les craintes de pollution et rassurer sur la réhabilitation des sites à terme."

La nouvelle carrière Knauf à Saint-Soupplets est exploitée depuis 2006. Au premier plan, l'ancienne carrière de 70 ha a été réhabilitée en forêts et terres agricoles.
La nouvelle carrière Knauf à Saint-Soupplets est exploitée depuis 2006. Au premier plan, l'ancienne carrière de 70 ha a été réhabilitée en forêts et terres agricoles. - © © DR

Exploitée par Knauf depuis 2006, la nouvelle carrière de Saint-Soupplets (77) sera en service pendant encore vingt ans avant de retrouver son apparence d'origine, selon un cahier des charges défini avant l'arrivée des premières pelleteuses ; à quelques centaines de mètres de là, la carrière historique est déjà en cours de reconversion en forêts ou en terres agricoles. Dans cette région plutôt agricole, le prolongement de l'exploitation a rencontré peu d'opposition. La situation est loin d'être aussi simple à Vaujours où le projet d'extension de la carrière Placoplatre a récemment suscité l'inquiétude d'associations de riverains, soucieuses d'un éventuel danger de contamination radioactive sur ce site autrefois propriété du Commissariat à l'énergie atomique (voir l'article de nos confrères d'Actu Environnement). "Le CEA n'a réalisé sur ce site que des tests de détonateurs, en utilisant un uranium appauvri sans impact aujourd'hui. Les mesures réalisées par la quasi totalité des experts, y compris des laboratoires indépendants, n'ont rien révélé de dangereux : pensez-vous que nous prendrions le moindre risque pour nos collaborateurs et pour les riverains ?", rassure aujourd'hui Thierry Fournier, directeur général Placoplatre pour la France, le Benelux et l'Algérie.

Le leader mondial des produits plâtre met en avant le travail réalisé avec la mairie et les associations locales lors de l'extension en 2008 de l'usine de Vaujours - devenue le plus grand site de transformation de gypse au monde. "De la façade à la gestion du trafic des camions en passant par la pollution sonore, tout a été fait pour intégrer l'activité dans le tissu urbain, souligne Thierry Fournier. Aujourd'hui l'usine représente 400 emplois directs et 3000 emplois indirects." L'usine de Vaujours inclut notamment l'un des trois centres de recyclage de Placoplatre en France : 10 à 15 000 tonnes de déchets de chantier (construction et démolition) y sont transformés chaque année en gypse réutilisable dans la production de nouveaux produits plâtre.

Cinq fois plus de déchets recyclés qu'il y a cinq ans

"Le gypse est un matériau recyclable à l'infini, insiste Jean-Michel Guihaumé, délégué général des Industries du Plâtre. Les acteurs de la filière ont tenu leurs engagements sur le développement des points de collecte, avec une hausse conséquente des volumes retraités." Les derniers chiffres disponibles font état de 50 000 tonnes de déchets externes de plâtre recyclés en 2012, soit une multiplication par cinq des volumes en cinq ans. "Ces bons résultats sont le fruit du travail pédagogique mené auprès des professionnels ces dernières années, se félicite Louis Lucas, directeur marketing et stratégie Siniat France. Notre société y a contribué avec la création d'une cellule recyclage et la mise en place d'un réseau de 150 points de collecte partenaires." Le renchérissement progressif des coûts d'enfouissement est un autre argument en faveur du recyclage. "Le grand enjeu c'est l'équilibre économique : aujourd'hui le coût moyen d'un gypse recyclé est quasi identique à celui d'un gypse issu à 100% de la carrière, et nous travaillons à améliorer ce ratio", indique Louis Lucas. Un autre axe de progression est l'augmentation de la part de matériau recyclé dans les produits finaux, avec l'objectif de passer de 15 à 30%.

(1) Le syndicat "Les Industries du Plâtre" réunit les industriels produisant et commercialisant en France ce matériau et ses produits dérivés : Ateliers Sedap, Céramique et Mécanique, Déco Système, Extha, Isolava, Knauf, Placoplatre, Semin, Siniat. Pour en savoir plus, consulter le site de l'organisation.

Commentaires

Les Industries du Plâtre travaillent leur image de filière citoyenne

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur