Profession

«Les grands magmas humains des villes me fascinent», Pierre Veltz, Grand Prix de l’urbanisme

Mots clés : Conception - Gouvernement - Ouvrage d'art

Le 18 décembre, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard doit remettre le Grand Prix de l’urbanisme 2017 à un homme difficilement classable : Pierre Veltz est en effet ingénieur des Ponts, sociologue, spécialiste de la ville mais aussi de l’industrie, et auteur de nombreux ouvrages. Il a aussi veillé sur les premiers temps de la création du grand pôle scientifique et technique du plateau de Saclay.

Vous êtes le lauréat de l’édition 2017 du Grand Prix de l’urbanisme. Est-il vrai que cette discipline n’était pas votre premier choix ?

Pierre Veltz : Lycéen, j’étais bon en maths, alors, sans savoir ce qu’était le métier d’ingénieur, je me suis retrouvé à Polytechnique, puis je me suis orienté vers le corps des Ponts. Comme j’avais envie de devenir architecte, je me suis inscrit aux Beaux-Arts. Mais les études y étaient déstructurées après Mai-68 et je me suis dirigé vers l’urbanisme, qui me semblait offrir un bon équilibre entre les sujets techniques et socio-économiques. Assez classique­ment, j’ai ensuite débuté ma carrière dans une DDE, à Lille.

 

L’époque, en revanche, n’était pas classique…

P. V. : Le ministère de l’Equipement et le corps des Ponts commençaient alors à s’intéresser à la question des villes. L’administration était passée de la construction de routes de campagne à la planification urbaine. Les élus locaux écarquillaient un peu les yeux, mais nous avons inventé les choses ensemble. Ce moment était d’une grande vitalité intellectuelle. Le ministère avait créé des groupes d’études et de programmation, et recruté pour cela nombre de jeunes contractuels formés aux sciences humaines : des géographes, des sociologues, des économistes. Avant, à l’Equipement, il y avait des ingénieurs et des administratifs, point barre.

 

Vous êtes apparemment un touche-à-tout. A quoi vous êtes-vous intéressé ensuite ?


Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X