En direct

Les Français, en sécurité dans leur logement...

DEGIOANNI Jacques-Franck |  le 12/04/2002  |  France entièreLogementFiscalitéSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Environnement
Logement
Fiscalité
Santé
Technique
Valider

Les Français s'estiment dans leur majorité en sécurité dans leur logement et aux abords de leur habitation, mais 20% d'entre eux se sentent inquiets dans les parties communes des immeubles en refusant toutefois de dépenser plus en charges pour leur sécurité, selon un sondage réalisé par BVA.
Cette enquête commandée par la Fédération nationale des agents immobiliers (Fnaim), souligne que parmi les habitants se déclarant en insécurité, 49% le sont "aux alentours immédiats de leur habitation" (caves, parkings, ascenseurs...) et 46% dans leur quartier. En revanche, à l'intérieur même de leur logement ils se déclarent rassurés.

Ce sondage réalisé sur 1006 personnes uniquement dans des "quartiers non sensibles", est en contradiction avec celui mené en février dernier dans les "zones urbaines sensibles". L'IPSOS avait constaté que plus des deux tiers des locataires de HLM étaient préoccupés par l'insécurité et ce sentiment avait progressé pour 47% des locataires de HLM depuis trois ans.
Il apparaît que malgré ce sentiment d'insécurité dans les parties communes de leur logement, 70% des personnes interrogées refusent d'augmenter leurs charges locatives ou de copropriété pour améliorer leur sécurité. 25% en revanche y seraient prêtes.

Parmi ceux prêts à dépenser davantage pour se sentir plus en sécurité, 50% opteraient prioritairement pour la présence physique d'un gardien, 41% pour l'installation d'une vidéo-surveillance, 30% pour le recours à un service de sécurité extérieur et 26% pour l'existence de digicodes multiples.
La Fnaim estime que ce constat doit inciter les pouvoirs publics à prendre des mesures fiscales pour étendre aux gros travaux de sécurité le crédit d'impôt. Actuellement le crédit d'impôt concerne avant tout les travaux d'amélioration de l'habitat notamment pour réduire la consommation d'énergie.

Concernant la présence plus massive de gardiens dans les immeubles, la Fnaimplaide pour l'arrivée d'emplois jeunes à de tels postes.
Dans les zones urbaines sensibles où la fonction du gardien a depuis quelques années progressivement disparu, un décret vient de rendre obligatoire leur présence pour 100 logements.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur