Energie

Les « fossiles » soutiennent encore les Républicains

Mots clés : Carburant - Elections - Politique énergétique

Dans un récent spot télévisé, le candidat démocrate à la Maison blanche accuse son compétiteur républicain d’être à la solde des compagnies pétrolières.

Traditionnellement, le secteur des hydrocarbures américain vote massivement républicain. Depuis 1996, le parti et les candidats du parti de l’éléphant drainent, à chaque campagne électorale, plus de 75% des financements versés par les compagnies pétrogazières et par leurs personnels.
Et cette élection ne fait pas exception à la règle. Selon les derniers relevés du Center for Responsible Politics, les candidats républicains (à la Maison blanche, au Sénat, à la Chambre des représentants, au gouvernorat des Etats, etc.) ont collecté 13,5 millions de dollars issus de l’or noir, contre 4,8 millions pour leurs adversaires démocrates.

Les compagnies pétrolières sont réceptives et réactives
Mais, à y bien regarder, les dirigeants du secteur ne dilapident pas leur argent. Ils ne soutiennent que les candidats dont les discours sont conformes aux visions stratégiques des compagnies du Big Oil.
On l’oublie trop souvent, mais il n’y a pas si longtemps encore, John McCain pouvait se prévaloir d’être l’un des candidats républicains les plus écolos qu’on ait jamais vu. Fustigeant l’administration Bush pour ses positions sur la lutte contre le changement climatique, l’ancien pilote de chasse va même jusqu’à proposer un programme anti-CO2 que ne renierait (totalement) pas l’Union européenne.
Depuis, l’ancien sénateur de l’Arizona a prononcé (le 16 juin dernier) un vibrant appel à l’ouverture des terres fédérales à l’exploration et à la production pétrolière. Un projet auquel il s’était toujours opposé jusqu’alors !
Ce revirement n’est pas resté sans effet. Les trois mois précédents,
les compagnies pétrolières ont versé, en moyenne 202 000 dollars au Victory Fund du parti républicain.Dans les semaines qui ont suivi l’appel du 16 juin, les contributions pétrolières à la campagne des « Reps » ont, semble-t il, quintuplé. A comparer aux 394 465 dollars « pétroliers inscrits dans les comptes de campagne de Barak Obama.
Bien évidement, les pétroliers ne sont pas les seuls à s’intéresser
aux prochaines élections. Les charbonniers ont investi 2,2 millions de dollars, dont l’essentiel est allé dans les caisses républicaines. Pour changer.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X