Le moniteur
Les foreuses géotechniques vont devoir être améliorées
Environ 1000 de ces matériels sont actuellement en activité en France - © © Apafor

Les foreuses géotechniques vont devoir être améliorées

Gilles Rambaud |  le 24/05/2013  |  France entièreGros œuvreVRDgéotechniqueMatériel de chantier

Un avis publié au journal officiel le 23 mai donne jusqu’à la fin d’année 2015 pour modifier le parc existant.

D’habitude la réglementation concernant les engins de chantiers impose de nouvelles règles aux machines neuves. Cette fois-ci le législateur va plus loin.
Un « Avis aux fabricants, importateurs, distributeurs et utilisateurs de foreuses pour les chantiers de sondages en rotation et verticaux dans le domaine de la géotechnique » publié au journal officiel le 23 mai 2013 impose aux possesseurs de foreuses d’intervenir sur le parc existant, tout en leur ménageant un délai d’un an et demi.

Avant la fin de l’année 2015 toutes les foreuses géotechniques de France devront répondre à une note technique qui sera prochainement publiée au Bulletin officiel « Emploi-Travail-Formation professionnelle-Cohésion sociale ». Elle oblige à installer autour des éléments mobiles de la machine « des protecteurs mobiles avec dispositif de verrouillage ou d’inter-verrouillage adaptés aux conditions d’utilisation et construits pour être pérennes » (votre notre article). Il s’agit dans la plus part des cas de cages entourant l’outil en rotation. Cette mise à jour concerne un parc d’environ mille machines.

Il était temps car ce type de machines provoque en moyenne en France une mort par an. Le happement est la cause principale des accidents, 64 % sont mortels. Quant aux blessés, ils sont souvent gravement touchés : arrachement d’un doigt, d’une main, d’un bras… Deux pistes étaient envisagées pour améliorer la sécurité. Pourquoi ne pas interdire purement et simplement l’usage de la tarière, cette tige en forme de vis sans fin, beaucoup plus dangereuse que les tiges lisses ? Les foreurs ne le voulaient pas, la tarière étant remarquablement efficace dans les terres argileuses.

La solution retenue impose des modifications sur le porteur quel que soit l’outil qui y est monté. Reste que l’engin n’est pas le seul responsable des accidents. La dangerosité s’explique aussi par la nature des chantiers : forage d’eau, géothermie, micro pieux... Ils sont réalisés par des PME, voire des artisans, pas toujours bien formés. La vitesse de rotation de l’outil est lente, ce qui peut être perçu à tort comme un mouvement sans risque. La prévention passera aussi par une prise de conscience du danger et de la puissance de ces petits engins.

Commentaires

Les foreuses géotechniques vont devoir être améliorées

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Hors-série AMC Terre Cuite / Céramique

Hors-série AMC Terre Cuite / Céramique

Date de parution : 05/2013

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur