Les eurodéputés freinent la réforme du marché carbone
Le Parlement européen. - © © phovoir.com

Les eurodéputés freinent la réforme du marché carbone

AFP |  le 08/06/2022  |  Quotas carboneUnion européenneEuropeEmissions de GES

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Quotas carbone
Union européenne
Europe
International
Emissions de GES
Valider

Le texte qui prévoit l'élargissement du marché d'échange des quotas d'émissions de CO2 aux transports et au bâtiment, mais aussi la suppression des quotas gratuits aux industriels européens en échange d'une taxe carbone aux frontières de l'UE, a été rejeté à la surprise générale par 340 voix contre (265 pour, 34 abstentions).

"Coup de tonnerre". C'est ainsi que l'eurodéputée Karima Delli (Verts) a qualifié le rejet, mercredi 8 juin, par le parlement européen en séance plénière, du texte-clé sur la réforme du marché européen du carbone qui prévoit son élargissement notamment aux transports et aux bâtiments, mais aussi la suppression des quotas gratuits aux industriels européens en échange d'une taxe carbone aux frontières de l'UE.

A la surprise générale, les députés se sont exprimés à 340 voix contre (265 pour, 34 abstentions) ce texte jugé pas assez ambitieux par les Verts et la gauche, qui devra faire l'objet d'une renégociation complète en commission.

La proposition législative soumise aux eurodéputés sur le marché carbone traduisait un compromis passé entre le PPE (droite pro-européenne, première force du Parlement) et Renew (centristes et libéraux).

Ajustement aux frontières dès 2030

Il prévoyait notamment une réduction de 63% d'ici à 2030, par rapport à 2005, des émissions des secteurs soumis au marché carbone européen: mieux que l'objectif proposé par la Commission (-61%), mais en net recul par rapport au vote en commission parlementaire Environnement (-67%).

Il ajustait également le calendrier pour éliminer les quotas d'émissions gratuits accordés aux industriels européens, à mesure que seront taxées les importations dans l'UE de secteurs polluants sur base du prix du CO2 européen.

Précédemment, la commission Environnement avait voté pour que cet "ajustement aux frontières" s'applique en totalité dès 2030 (cinq ans plus tôt que ce que proposait la Commission) et que les quotas gratuits soient supprimés dès cette date.

Commentaires

Les eurodéputés freinent la réforme du marché carbone

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil