En direct

« Les étudiants se fabriquent des instants d’habiter », François Brugel, enseignant-chercheur à l’ENSA de Paris-Belleville
François Brugel, architecte, enseignant-chercheur à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville - © Valentine Guichardaz-Versini

« Les étudiants se fabriquent des instants d’habiter », François Brugel, enseignant-chercheur à l’ENSA de Paris-Belleville

Propos recueillis par Milena Chessa |  le 24/03/2020  |  ConfinementEcoles nationales supérieures d'architecture (Ensa)ParisCoronavirusContinuité pédagogique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Confinement
Ecoles nationales supérieures d'architecture (Ensa)
Paris
Coronavirus
Continuité pédagogique
Valider

A défaut de pouvoir organiser un voyage d’étude dans le sud de la France, ce professeur de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville propose à sa classe de 3e année de réfléchir sur le logement depuis chez eux. Il soutient également à distance les élèves qui doivent passer le diplôme en fin d’année.

« J’assure mes cours aux mêmes jours et aux mêmes horaires que s’ils se tenaient à Paris-Belleville. Sauf qu’au lieu d’avoir les étudiants autour d’une table, ils sont dans des cases sur mon écran en communication par Skype.

En 3e année, on travaille en studio sur la question du logement. Nous aurions dû aller passer quelques jours à Sète, fin mars, pour trouver avec les étudiants un site qui serve de support d’exercice. Eh bien ! Nous n’irons pas à Sète… On leur proposera peut-être une réflexion plus théorique sur un site imaginaire. En attendant, chez eux, ils se fabriquent des « instants d’habiter », autant d’expériences de leur propre vie qui leur serviront plus tard pour leurs projets.

La situation est plus compliquée pour les étudiants en 5e année qui préparent leur projet de fin d’études (PFE). Un pré-jury est programmé après les vacances de printemps. S’il est maintenu, il devrait probablement se faire en visioconférence. Cet oral permet de tester le degré de résistance de l’argumentaire de l’étudiant. Le PFE est un exercice solitaire qui, s’il n’est pas encadré, peut rapidement s’étioler car il a besoin d’être nourri par les échanges avec les enseignants. Il ne faut surtout pas que la réflexion et le projet s’assèchent. Nous les y aidons. Dans les faits, ils ne lâchent rien ! C’est assez impressionnant. »

Les grilles de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville sont fermées depuis le 16 mars 2020.
Les grilles de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville sont fermées depuis le 16 mars 2020. - © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Commentaires

« Les étudiants se fabriquent des instants d’habiter », François Brugel, enseignant-chercheur à l’ENSA de Paris-Belleville

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur