En direct

Les ETI ont accéléré pendant la crise

Florent Maillet |  le 17/11/2017  |  EntreprisesInternationalFrance entièreEurope

Les entreprises de taille intermédiaire du BTP sont bien préparées pour la reprise, selon PwC.

La France, un pays de grands groupes et de PME ? Oui, mais le BTP compte aussi parmi ses fleurons nationaux des entreprises de taille intermédiaire (ETI) - sociétés entre 250 et 4 999 collaborateurs pour un chiffre d'affaires annuel n'excédant pas 1,5 Md €. Le cabinet d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) France vient de leur consacrer une étude, « Ingénierie et construction : stratégie et tendances des entreprises de taille intermédiaire », dévoilée il y a quelques jours.

Verdict ? Malgré le poids écrasant des majors et des grandes entreprises comme Fayat, les ETI pesaient, en 2015, plus de 9 % du chiffre d'affaires du BTP, soit un total de 27 Mds € (en additionnant les résultats des industriels des matériaux, des entreprises de construction et des ingé nieristes). C'est un peu mieux qu'en 2009 : les ETI pesaient alors 8,7 % du marché. « Ces entreprises ont globalement bien résisté à la crise, même si leur rentabilité a davantage souffert que celle des grands groupes et des PME », nuance Jean-Romain Bardoz, associé en charge des secteurs ingénierie et construction chez PwC France. Le cabinet explore surtout les pistes qui permettraient à ces entreprises de taille intermédiaire de profiter d'une croissance économique qu'Euroconstruct évalue en moyenne à 3 % dans l'Hexagone jusqu'en 2020.

Les ingénieristes misent sur la diversification. La rentabilité des ETI de l'ingénierie, catégorie dans laquelle PwC classe Artelia, Ingerop, Fives ou GSE, a davantage souffert de la crise (- 2,4 points entre 2005 et 2015, pour s'établir à 2,9 %) que la moyenne du secteur (- 1,6 point, à 4,3 %). PME et grands groupes d'ingénierie ont donc mieux tiré leur épingle du jeu. Mais la bonne nouvelle, selon l'étude de PwC, c'est que les ETI du secteur ont trouvé les parades. « Celles qui se sont le plus diversifiées sont aussi les plus performantes », relève Yan Ricaud, associé responsable du secteur Ingénierie & Construction.

Diversification s'entend ici au sens large. « Ces entreprises se déploient sur la chaîne de valeur amont et aval de la construction et s'internationalisent », souligne Yan Ricaud. Artelia en fournit un bon exemple. En s'appuyant en grande partie sur la croissance externe, son chiffre d'affaires est passé de 405 M€ en 2015 à 439 M€ en 2016 (dont un tiers à l'international). Et dépassera les 500 M€ en 2017, avec le rachat d'Auxitec cet été, qui lui offre une spécialité dans l'industrie qui lui manquait jusque-là. Artelia rayonne aujourd'hui sur plus de 35 pays. Un schéma vertueux, selon PwC.

Les constructeurs cherchent de nouveaux marchés. Pour les ETI de la construction, tels Léon Grosse, Demathieu Bard ou Ramery, la baisse de rentabilité durant la crise est restée proche de celle des grands groupes : -2,1 point en moyenne, pour s'établir à 2,3 % en 2015 (contre 2,6 % en moyenne, toutes tailles d'entreprises confondues, les PME surperformant, à 3,6 %). Mais les leviers de développement sont nombreux. « Les réponses sont très différentes selon les entreprises et leur culture », observe Jean-Romain Bardoz. L'internationalisation, par exemple, s'opère avec prudence. « Nous rencontrons souvent le cas de figure d'une ETI qui accompagne son client à l'international », poursuit l'expert.

Gilles Dupont, directeur général de Rabot Dutilleul Construction, le rappelait lors de la remise des Prix Moniteur de la construction : « Nous nous sommes implantés en Pologne pour suivre notre client historique, Auchan. » Sur le « hors- frontière », il n'y a donc aucune règle. Quand GCC reste très prudent (une implantation au Maroc par croissance organique, un premier rachat cette année en Suisse), Legendre projette de réaliser à terme près de 30 % de son activité à l'étranger.

« Les ETI les plus dynamiques du BTP et de l'ingénierie ont profité du ralentissement du secteur pour se diversifier, via des acquisitions de PME ou d'autres ETI, ou à travers la création en interne de nouvelles offres de services. » Jean-Romain Bardoz , associé en charge des secteurs ingénierie et construction chez PwC France

Si l'international n'est pas un eldorado en soi, « c'est que l'Hexagone présente encore de belles perspectives de développement pour des entreprises souvent familiales et historiquement régionalisées », décrypte Jean-Romain Bardoz. Le groupement Alliance (mené par le mosellan Demathieu Bard) ou le savoyard Léon Grosse TP ont ainsi décroché des marchés de génie civil du Grand Paris Express. « De plus, il reste des zones du territoire où ils peuvent s'implanter, et remporter par exemple les marchés de travaux dans le cadre du déploiement de la fibre optique », analyse l'expert.

Quant à la diversification métier, elle a d'abord été, selon Jean-Romain Bardoz, un élément de réponse à la crise, « notamment quand les groupes se sont lancés dans la promotion immobilière, qui offre à la fois des marges plus confortables et un levier pour fournir de l'activité à leurs propres entreprises de construction ». Alors que la crise s'estompe enfin, ces ETI sont « plus que jamais en position de concurrencer les grands groupes », conclut l'expert.

PHOTO - 9964_627320_k2_k1_1511691.jpg
PHOTO - 9964_627320_k2_k1_1511691.jpg

Commentaires

Les ETI ont accéléré pendant la crise

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX