En direct

Les espagnols ACS et Dragados présentent leur projet définitif de fusion

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 03/07/2003  |  ImmobilierEntreprisesEurope

Les groupes espagnols de BTP et services Dragados et ACS ont annoncé avoir approuvé leur projet définitif de fusion qui donnera naissance à partir de décembre 2003 au plus grand groupe de ce secteur en Espagne.
Le nouveau groupe, dont la création avait été annoncée au début de cette année, sera le "numéro un indiscutable en Espagne" du BTP, selon un communiqué des deux entreprises, avec un chiffre d'affaires de 10,8 milliards d'euros et une capitalisation boursière de 4,4 millions d'euros, hors synergies.
L'actuel leader est Fomento de Construcciones y Contratas (FCC), dont Vivendi Environnement détient 49%, et qui a réalisé 5,49 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2002.
ACS sera également un "leader européen dans le secteur des infrastructures et de la prestation de services, en taille, diversification, rentabilité et capitalisation boursière", selon les deux sociétés.
La nouvelle société s'appelera ACS mais la marque Dragados sera maintenue, ont précisé les présidents des deux sociétés, Florentino Perez, également président du Real Madrid, et Antonio Garcia Ferrer, au cours d'une conférence de presse à Madrid.
Les nouvelles actions doivent être émises en décembre 2003.
La fusion approuvée par les deux conseils d'administration se fera par absorption de Dragados par ACS, pour un échange d'actions de 33 titres d'ACS pour 68 de Dragados.
La moitié des revenus de la nouvelle société proviendront des activités de construction et l'autre moitié des activités de services.
L'Ebitda est évalué à 900 millions d'euros.
Le groupe sera divisé en quatre services: construction, services urbains et logistiques, services industriels et concessions.
Le nouveau géant espagnol du BTP et des services, qui emploiera 92.000 personnes, sera présent dans 50 pays.

Le BTP est actuellement l'un des secteurs les plus dynamiques de l'économie espagnole, porté par un boom immobilier qui a provoqué une flambée des prix des logements.
Le prix moyen du m2 construit en Espagne a bondi de 80% depuis 1996, selon les chiffres officiels et celui des logements neufs de 18,8% en un an.
Mais tant le ministre de l'Economie Rodrigo Rato que celui de l'Equipement Francisco Alvarez-Cascos ont récemment nié l'existence d'une "bulle immobilière" en Espagne.

Commentaires

Les espagnols ACS et Dragados présentent leur projet définitif de fusion

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur