En direct

Les EPI se réinventent de la tête au pied
PHOTO - 13633_830207_k2_k1_1953682.jpg - © D. BALLON / LE MONITEUR, D' APRÈS UNE PHOTO DE DELTA PLUS GROUP

Les EPI se réinventent de la tête au pied

Augustin Flepp |  le 22/06/2018  |  VaucluseEuropeArchitecture intérieureHygiène

Les fabricants d'équipements de protection individuelle parient sur des produits polyvalents et design.

Le salon Expoprotection affiche déjà (presque) complet. La grand-messe de la protection contre le risque professionnel qui a lieu du 6 au 8 novembre 2018 au parc des expositions de la porte de Versailles (Paris XVe ) observe le retour de leaders mondiaux tels que le groupe 3M et Honeywell Safety Products. Signe que les géants des équipements de protection individuelle (EPI) retrouvent un nouveau souffle lié à la reprise économique (+ 0,6 % de croissance d'activité en 2017), à l'évolution de la réglementation et à une plus grande prise de conscience des dangers inhérents au travail.

Dans ce contexte porteur, les fabricants concentrent leurs investissements dans l'ergonomie, le design et la polyvalence de leurs équipements. « Le chiffre d'affaires du marché français reste relativement stable, à plus de 1 milliard d'euros », glisse Antoine Fabre, le délégué général du Synamap, le syndicat qui représente les principaux fabricants et distributeurs d'articles de protection individuelle et collective. Qui précise : « Les plus fortes progressions ont été enregistrées sur le segment des protections auditives et respiratoires. » Selon les chiffres du cabinet MSI Reports, les ventes sont dominées par le segment de la protection de la tête (468 M€, + 1 % sur un an) - principalement dopé par les protections respiratoires (265 M€, + 2,6 %) -, suivi des vêtements de protection (285 M€, + 2,7 %) et des protections de la main (230 M€, + 1,4 %).

Le regain d'activité est lié au durcissement de la réglementation, qui écarte les solutions low cost.

Face aux importations low cost qui pèsent sur les prix, la filière industrielle tente de tirer son épingle du jeu par le développement de produits à forte valeur ajoutée. Le BTP a vu l'arrivée d'une jeune génération de travailleurs mieux informés et sensibilisés à la sécurité mais aussi plus exigeants en termes de design et de confort. Ainsi, les vêtements de protection deviennent anti transpirants, les chaussures de sécurité épousent plus facilement le galbe du pied… Les fabricants n'hésitent pas à s'inspirer des codes fashion de la grande consommation pour rendre leurs équipements moins contraignants à porter.

Start-up spécialisées. Ce regain d'activité s'explique aussi par le durcissement de la réglementation encadrant la mise sur le marché des EPI. Le nouveau règlement européen appliqué depuis le 21 avril 2018 impose aux fabricants et distributeurs de renouveler les certificats UE tous les cinq ans. Selon le Synamap, cette disposition risque de rallonger les délais de certification des produits. « Nous craignons un goulet d'étranglement car les organismes notifiés chargés de délivrer le marquage CE seront incapables de traiter autant d'attestations d'examen UE », s'inquiète Antoine Fabre. Une procédure simplifiée est toutefois prévue lorsque le fabriquant n'a pas modifié son produit. Par ailleurs, les fabricants d'EPI de catégorie III (risques graves ou irréversibles), comme les protecteurs contre les bruits nocifs, devront mettre en place des contrôles sur la qualité du produit et sur les méthodes de production. L'Union européenne a fixé une période transitoire d'un an pour se mettre en conformité.

Cette année, les organismes du secteur du BTP (CCCA-BTP, l'OPPBTP, PRO BTP et la Fondation Excellence SMA) ont lancé un accélérateur de start-up spécialisées dans la santé- prévention. Ce programme d'open innovation hébergé dans les locaux parisiens d'Impulse Partners offre un aperçu des nouveaux équipements intelligents qui débarqueront (peut-être) sur les chantiers dans les années à venir. La start-up CAD. 42 a déjà fait parler d'elle avec son gilet connecté avertissant l'opérateur des dangers présents à proximité (déplacement de véhicule, moufle de la grue… ). Tout comme Solab 3D et sa semelle connectée capable de repérer les mauvaises postures.

Le leader - 3M parie sur les produits personnalisés

La multinationale américaine (91 000 employés) a conforté son poids sur le marché de la protection respiratoire avec le rachat de Scott Safety, une référence dans la protection contre les particules d'amiante. L'industriel axe sa R & D sur les produits design et personnalisés : large choix de coloris, casquettes sur mesure, logo brodé aux couleurs de l'entreprise… Côté innovation, le groupe a dévoilé un nouveau casque de protection antibruit (3M Peltor) qui permet à l'utilisateur de travailler tout en communiquant, même dans les environnements bruyants.

Ses atouts : son réseau de 40 commerciaux lui permet d'être au plus proche du terrain. Avec l'acquisition de Scott Safety, 3M a enrichi sa gamme de protection contre l'amiante.

Ses défis : 3M ambitionne de former 800 professionnels à travers son programme de conférences en ligne gratuites.

Le poids lourd - DuPont Protection Solutions simplifie l'identification de ses EPI

Le leader mondial sur le segment des vêtements de protection a opéré un repositionnement autour de ses marques (Tyvek, Tychem) afin d'améliorer la lisibilité du niveau de protection (numéro dans le nom du produit, octogones à code couleur… ). L'entreprise américaine investira 340 millions d'euros pour construire au Luxembourg une troisième ligne de fabrication du Tyvek, un matériau synthétique non-tissé composant principal de ses vêtements de travail.

Ses atouts : le segment « Safety and Construction » fait partie des branches d'activité les plus dynamiques du groupe DowDuPont (+ 7 % de ventes au 1er trimestre 2018).

Ses défis : renforcer la synergie de ses trois entités (agriculture, science des matériaux et produits de spécialité) nées de la fusion entre Dow Chemical et DuPont de Nemours.

Le challenger - Le français Delta Plus Group met le cap sur la formation

L'entreprise familiale (4 % de parts de marché) poursuit sa dynamique de croissance avec un CA de 55,1 M€ (+ 8,3 % au 1er trimestre 2018), principale ment tirée par les marchés hors Europe (+ 14,6 %). Le groupe basé à Apt (Vaucluse) connaît un fort développement de sa division antichute depuis l'acquisition en 2017 de Vertic & Alpic, spécialiste grenoblois de la protection des travaux en hauteur. Delta Plus Group cherche à développer sa plate-forme d'e-learning lancée il y a un an.

Ses atouts : l'industriel français peut compter sur une offre généraliste et une supply chain parfaitement optimisée pour répondre à toutes les attentes des professionnels.

Ses défis : pour soutenir son activité à l'export, la direction a décidé de créer un service marketing regroupant les business units produits, communication et technique.

Le trublion - Fall-Alarmsystem s'ouvre aux espaces clos

Révélation du salon Expoprotection 2016, Fall-Alarmsystem a breveté un algorithme, destiné à la protection des travailleurs isolés, capable de différencier une chute d'un saut. La jeune société fondée par Arnaud Cuny, le directeur général de Gamesystem (sécurité en hauteur), a enregistré 1 500 précommandes d'entreprises du BTP et de l'industrie. Pour 2018, Fall-Alarmsystem annonce le développement d'un mode de connectivité wifi pour les professionnels intervenant dans des lieux clos.

Ses atouts : Fall-Alarmsystem a pu bénéficier de l'expertise technique du spécialiste des travaux en hauteur Gamesystem pour concevoir une solution simple et efficace.

Ses défis : la jeune pousse entend renforcer sa présence dans les salons pour toucher les majors du BTP.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur