En direct

Les entreprises du bâtiment restent en bonne santé
- ©

Les entreprises du bâtiment restent en bonne santé

Defawe Philippe |  le 17/09/2008  |  France entièreConjonctureSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France entière
Conjoncture
Santé
Valider

Dans son étude "Tendances et perspectives du Bâtiment" publiée pour la quinzième année, KPMG mesure la santé économique des entreprises et met en lumière la poursuite d’une croissance rapide, malgré l’augmentation du coût des matières premières et des frais de personnel.

Cette étude, basée sur la période 2003-2007, porte sur un échantillon de 3 500 entreprises, distinguant les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés d’une part, et les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu d’autre part. Pour le cabinet français d’audit et d’expertise comptable, la distinction est importante, puisque les résultats montrent que les entreprises soumises à l’IR ont enregistré une croissance moyenne de leur chiffre d’affaires de 8%, alors que celles soumises à l’IS ont vu leur activité progresser de 5%. Et ceci dans un contexte dynamique que ce soit le marché immobilier ou celui de la rénovation. Dans le secteur résidentiel, en effet, on enregistre 435 000 nouveaux logements commencés (+0,3%), ce qui rapproche la France de l’objectif gouvernemental de 500 000 logements par an. Les mises en chantier "non résidentiels" progressent, quant à elles, de 6,2%, tirées par la forte activité de l’immobilier de bureaux, du secteur des bâtiments industriels et, dans une moindre mesure, des commerces.

Evolution contrastée de la rentabilité
Dans un contexte de forte hausse des prix des matériaux de construction, les entreprises soumises à l’IR ont réussi à préserver leurs marges en 2007 alors que celles soumises à l’IS ont subi une légère érosion des leurs. Néanmoins, le dynamisme de l’activité à permis d’amortir ce choc extérieur.
La rentabilité des entreprises soumises à l’IS, observe Jean-Claude Thévenot, responsable de cette étude, se situe entre 3 et 3,5% du chiffre d’affaires, selon les métiers. En cinq ans, le taux s’est généralement amélioré, sous l’effet d’une meilleure productivité du personnel. Les entreprises soumises à l’IR affichent, pour leur part, une rentabilité comprise entre 10% (gros œuvre) et 19% (aménagements-finitions), ce qui représente une légère érosion depuis cinq ans.
La situation financière des entreprises du bâtiment reste solide. Les fonds propres représentent un peu plus de 80% du total bilan des entreprises soumises à l’IR et près de 90% du total bilan des entreprises soumises à l’IS.

Envolée des charges de personnel
Les entreprises sondées ont enregistré une hausse de leurs charges de personnel comprise entre 5 et 10%. Cette inflation résulte de la croissance des effectifs et de la hausse des salaires (+3,39%). Incitées à embaucher pour répondre à la demande, les entreprises éprouvent toujours des difficultés pour attirer un nombre suffisant de candidats, d’où des tensions persistantes sur le marché de l’emploi. Selon Hervé Delmarre, directeur, Gestion Sociale région Nord, "l’enjeu de fond réside dans la capacité des dirigeants du bâtiment à s’adapter aux nouvelles problématiques : gestion des ressources humaines, management…".

Une activité dopée par le Grenelle de l’Environnement
Le second semestre de 2007 donnait déjà le ton et les six premiers mois de 2008 le confirment : l’année sera marquée par une décélération de l’activité. Certes, le secteur du BTP devrait continuer de croître, mais à un rythme moins soutenu, sans doute de l’ordre de 1,2 à 2,1%. Une tendance qui devrait se répercuter sur l’activité des entreprises du secteur. Pour autant, la construction de logements locatifs sociaux devrait continuer à tirer le marché de la construction. De même, les travaux d’entretien et d’amélioration du bâtiment "non résidentiel" augmenteraient encore de 1,4% en 2008. Enfin, comme le souligne Annie Chauzu, Associée KPMG et Responsable du réseau Artisans et Entreprises du Bâtiment, l’activité du secteur devrait bénéficier des mesures du Grenelle de l’Environnement et, en particulier, de l’essor des travaux d’économie d’énergie.

Frédérique Vergne

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur