En direct

« Les enquêtes publiques de la LGV vers Toulouse et Dax lancées en juin 2014 »

Propos recueillis par BERTRAND ESCOLIN |  le 22/11/2013  |  transportCollectivités localesDordogne

Aquitaine -

Entretien avec Michel Delpuech, préfet d’Aquitaine et coordonnateur de la LGV SEA sur le BTP : la ligne Tours-Bordeaux, attendue en 2017, se prolongera vers Toulouse en 2024 et Dax en 2027.

Comment le BTP traverse-t-il la crise ?

L’année 2012 a été très difficile. Les entreprises souffrent, même si les dernières données semblent meilleures, avec un redémarrage de la construction. Au second trimestre 2013, les effectifs salariés dans l’industrie et la construction diminuent de 0,4 %, un recul moins prononcé qu’au trimestre précédent. Les travaux publics et le bâtiment girondins sont tirés par les grands chantiers bordelais : grand stade, cité du vin, rocade, extension du tramway et opérations de logement. Mais la profession s’inquiète de la concurrence des entreprises étrangères et des dérives des marchés attribués au moins-disant. A l’issue de rencontres avec les professionnels, j’ai publié une instruction sur l’utilisation intelligente du Code des marchés publics. Les élus sont souvent conscients du fait que le choix du moins-disant peut apporter des déconvenues.

Où en est la LGV ?

La LGV Tours-Bordeaux avance bien, la construction du viaduc sur la Dordogne est bien enclenchée, l’ensemble est dans les temps, Cosea respecte le planning. En ce qui concerne le Grand Projet du Sud-Ouest, le ministre des Transports a fait connaître, le 23 octobre, la décision du gouvernement, qui phase le projet en deux temps : d’abord, un prolongement rapide vers Toulouse (2024) et Dax (2027), puis la connexion entre Dax et la frontière espagnole (2032). Notre objectif est de lancer les enquêtes publiques pour Toulouse et Dax en juin 2014. Les réticences des collectivités qui suspendent leur participation financière à la LGV tant que rien n’était assuré pour la suite se régleront progressivement.

En matière de logement, on sent une certaine tension entre l’offre et la demande, notamment dans le logement social...

On oublie souvent que les subventions directes de l’Etat, qui effectivement sont en baisse, de l’ordre de 2 500 à 3 000 euros pour le PLAI, sont l’un des éléments les moins importants de l’aide de l’Etat : TVA à taux réduit, exonération de taxe foncière, taux d’intérêts réduits, tout cela représente une aide de l’Etat de l’ordre de 25 000 euros par logement. Sans compter les aides à la personne, qui solvabilisent les locataires. L’argent est là, mais les projets ne sortent pas toujours au même rythme : en 2012, 5 400 logements ont été autorisés alors que les financements disponibles permettaient d’en programmer 6 110. Pour 2013, l’objectif est de 7 520 logements. La reprise du logement neuf se confirme : de janvier à août, 25 400 permis de construire ont été accordés en Aquitaine, soit 47 % de plus qu’à la même période en 2012. Sur la même période, les mises en chantier (17 900) progressent de 49 % par rapport à 2012.

Le financement des projets publics des collectivités territoriales est-il à nouveau assuré ?

Les collectivités et les grands projets ont en effet subi en 2012 un repli du financement des banques, qui se sont retirées un temps, notamment après le retrait de Dexia. Elles sont désormais de retour et la création par l’Etat de la Société de financement local (Sfil) garantit aux collectivités la disponibilité de la ressource. En outre, la Caisse des dépôts a dégagé 20 milliards d’euros sur cinq ans pour les projets de financement longs. Enfin, les premiers partenariats sont désormais signés entre la Caisse des dépôts, la Banque publique d’investissement et la Banque européenne d’investissement.

PHOTO - 760465.BR.jpg
PHOTO - 760465.BR.jpg

Commentaires

« Les enquêtes publiques de la LGV vers Toulouse et Dax lancées en juin 2014 »

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur