Energie

Les énergies renouvelables, un eldorado pour les investisseurs selon Greenpeace

Des investissements massifs dans les énergies renouvelables pourraient permettre l’émergence d’une industrie au chiffre d’affaires annuel de 360 milliards de dollars, selon une étude présentée par Greenpeace lundi à Berlin.

Une telle industrie d’énergies renouvelables fournirait la moitié de l’électricité mondiale et permettrait d’économiser 18 millions de millions (trillions) de dollars de futures dépenses en pétrole, tout en protégeant le climat, selon ce rapport qui dresse un plan d’action pour réduire les émissions de CO2.
Les investissements dans la protection du climat sont rentables économiquement parlant, assure Greenpeace, alors que des voix s’élèvent pour contester les plans de lutte contre le réchauffement, alors que le monde est frappé par une crise financière.
« Le marché mondial des énergies renouvelables peut augmenter de telle manière que d’ici à 2050 il aurait la taille de l’industrie fossile d’aujourd’hui », a affirmé Oliver Schäfer, un directeur du Conseil européen des énergies renouvelables (EREC) co-auteur du projet avec Greenpeace International.
« Actuellement, le marché des énergies renouvelables a une valeur de 70 milliards de dollars et double de taille tous les trois ans », a-t-il ajouté.
« A cause des économies d’échelle, les énergies renouvelables comme l’éolien sont déjà en mesure de concurrencer les énergies conventionnelles », a poursuivi M. Schäfer, assurant qu’il n’y avait pas de barrières techniques à ce développement, seulement politiques.

Lire le rapport (en anglais)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X