En direct

Les élus de Nantes Métropole préparent l’après-aéroport
La carte de Nantes Atlantique - © © Nantes Métropole

Les élus de Nantes Métropole préparent l’après-aéroport

Jean-Phillipe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 03/12/2013  |  EtatLandesFrance Loire-AtlantiqueArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Etat
Landes
France
Loire-Atlantique
Architecture
Valider

A l’issue du débat contradictoire demandé par la commission du dialogue en mars dernier, les maires des communes directement impactées par l’actuel aéroport ont réaffirmé la nécessité d’un transfert de l’équipement à Notre-Dame-des-Landes et ont présenté une esquisse de ce que pourrait l’après-aéroport.

 Les maires de Bouguenais, Rezé, Saint-Aignan-de-Grand-Lieu et d’adjoint à l’urbanisme de Nantes ont surtout insisté sur l’aggravation des nuisances sonores en cas d’abandon du projet de transfert. Jean Claude Lemasson, maire de  Saint-Aignan-de-Grandlieu, commune située entre l’aéroport et la réserve naturelle du lac de Grand-Lieu a lancé un cri d’alarme. « En cas de maintien, un réaménagement est inévitable et le centre bourg serait à moins d’un kilomètre des pistes avec des avions qui passeraient à moins de 65 mètres. Il n’y a pas un bourg en France avec une situation comme celle-ci » explique-t-il.

« Le maintien de l’aéroport signifie la mort du centre-bourg et donc de la commune » s’alarme l’élu. De fait, à l’horizon 2030, la zone B (impropre à l’habitat) du Plan d’Exposition au Bruit (PEB) recouvre la quasi-totalité du bourg.

Alain Robert, adjoint à l’urbanisme de la ville de Nantes, a repris cette projection du PEB et a montré, carte à l’appui, que la zone C (sur laquelle la réglementation empêche d’augmenter le nombre d’habitants du fait d’une gêne sonore trop importante) atteint le centre-ville et recouvre une bonne partie de l’île de Nantes. « La zone la plus dense de l’ouest de la France serait directement concernée. Cela reviendrait à mettre une croix sur le développement urbain du cœur de l’agglomération » indique-t-il.

Le maintien de l'aéroport actuel gèlerait le développement

L’hypothèse d’un maintien de l’aéroport actuel gèlerait aussi le développement de l’île de Nantes et, de l’autre côté de la Loire, l’évolution de Rezé Les Isles et les mutations des quartiers de Bouguenais et Rezé, « autant de possibilités de développer des logements et de l’activité en construisant la ville sur la ville » note Michèle Gressus, maire de Bouguenais en faisant remarquer avec ironie la situation paradoxale qui conduit les opposants écologistes à prendre le parti de l’étalement urbain.

Les élus métropolitains ont également argumenté sur le volet financier en citant les études de la Direction Générale de l’Aviation Civile qui démontrait que la mise aux normes de l’actuel aéroport représenterait un investissement quasi comparable à celui de l’Aéroport de Notre-Dame-des-Landes. « Le maintien est trop coûteux, mais surtout, il faut se poser la question de qui va payer ? » a déclaré Gilles Retière, maire de Rezé et président de Nantes Métropole.

Enfin, les élus ont insisté sur l’opportunité que pouvait représenter le transfert, en termes d’emplois notamment. Pour la première fois, les élus ont rendu publique une carte sur la « vocation indicative des espaces libérés de Nantes Atlantique ».

Tout en maintenant la piste pour Airbus (« cela revient à 3 ou 4 passage d’un Beluga par semaine tout au plus »), les zones d’activités pourraient ainsi être libérées pour conforter le pôle économique aéronautique et le projet de recherche industrielle de l’IRT Jules Verne. « Les entreprises qui s’installent ici le font dans la perspective du transfert » a indiqué Gilles Retière en promettant une annonce importante tout prochainement.

Commentaires

Les élus de Nantes Métropole préparent l’après-aéroport

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Fabriquer la ville durable

Fabriquer la ville durable

Date de parution : 06/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur