En direct

« Les effets de la loi Elan ne se feront sentir que dans cinq ans »

Propos recueillis par Augustin Flepp, Florent Maillet et Fabien Renou |  le 20/04/2018  |  Loi Elan

Entretien avec Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB). -

Le patron de la FFB redoute un fléchissement de l'activité dès 2019. Mais croit aux effets positifs du numérique sur la filière.

Quelle conjoncture anticipez-vous pour 2018 ?

2018 devrait être une bonne année, nous tablons sur une croissance d'activité de 2,5 %. Néanmoins, les premiers signes de tassement se font sentir, puisque l'an dernier nous avions enregistré une hausse de 5 %. La baisse des ventes de logements neufs, le manque de visibilité de financement pour les bailleurs sociaux, aussi bien dans le neuf que dans la rénovation, devraient conduire à un fléchissement de l'activité à partir de fin 2019. A nos inquiétudes sur le marché du logement social s'ajoutent nos craintes liées au rabotage du prêt à taux zéro et à la suppression du Pinel en zones B2 et C.

Certes, dans le non résidentiel, les résultats sont meilleurs. Mais le volume reste toutefois inférieur de 20 % à la moyenne de ces trente dernières années ! Quant au marché de l'amélioration-entretien, il se redresse un peu mais ne décolle toujours pas.

Sur l'assurance construction, les difficultés et défaillances d'acteurs en libre prestation de service (LPS) concernent vos adhérents. Quelle est votre action ?

Certains assureurs ont profité d'une situation difficile de nos artisans et entrepreneurs pour faire du low cost, en proposant des garanties décennales à prix cassés. Nous avions pourtant alerté nos adhérents sur ces compagnies à bas coût qui méconnaissent le régime décennal français. Or, à la suite des difficultés ou défaillances de plusieurs assureurs opérant en LPS survenues ces derniers mois, beaucoup de professionnels se retrouvent aujourd'hui dans une situation délicate : à défaut de couverture, ils pourraient être amenés à régler eux-mêmes les sinistres éventuels à la place de leur assureur défaillant. De nombreuses faillites seraient alors à craindre dans les prochains mois ou années, alors même que le bâtiment connaît enfin une reprise marquée. Notre [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

« Les effets de la loi Elan ne se feront sentir que dans cinq ans »

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX