En direct

Les écoquartiers occupent le terrain
PHOTO - MON5832p49.jpg - © jeromevila / contextes

Les écoquartiers occupent le terrain

Marie-Douce Albert et Jean-Philippe Defawe |  le 04/09/2015  |  ArchitectureAménagementIlle-et-Vilaine

Aménagement -

Les projets d’urbanisme vertueux sont désormais légion. Des initiatives plus ou moins poussées mais toujours louables.

Foi de bureau d’études, dans les appels d’offres d’aménagement, « le terme écoquartier apparaît maintenant quasiment systématiquement ». Les collectivités territoriales semblent avoir pris le pli de l’urbanisme vertueux. Il y a sûrement, chez certains maîtres d’ouvrage, une part de greenwashing, cette tendance marketing qui consiste à repeindre les projets en vert. Par ailleurs, si les sujets environnementaux de l’énergie, de l’eau et des déchets sont souvent bien intégrés dans les projets, il y a encore de grands progrès à accomplir sur les autres piliers du développement durable, moins techniques mais plus humains. Enfin, il y a écoquartier et EcoQuartier. N’ont droit aux majuscules que les aménagements adoubés par le ministère du Logement, via notamment son label créé en 2012. Réservé à des projets quasi achevés, il a déjà validé la pertinence de 32 opérations, ce qui représente 40 800 logements réalisés pour une population totale de 101 000 âmes. Et, à ce jour, 85 autres projets sont engagés dans ce processus national.

Mais cela ne préjuge en rien de la réelle valeur des aménagements que le ministère n’a pas eu à examiner. D’autant que certaines communes ne font pas le choix d’une labellisation qui demande apparemment des démarches conséquentes. L’effort général a été, ces dernières années, incontestable et il porte désormais ses fruits. « Récemment encore, on ne citait en exemple que Bedzed au Royaume-Uni ou Fribourg en Allemagne. Désormais on a de véritables références en France », estime-t-on au ministère du Logement. Certains quartiers, comme Fréquel-Fontarabie à Paris (voir ci-contre), reçoivent d’ailleurs nombre de délégations. Le temps où dire « J’aménage un écoquartier » sera un pléonasme n’est peut-être pas si lointain.

Commentaires

Les écoquartiers occupent le terrain

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur