Les eaux de pluie, une ressource vitale à préserver
- © Logostylish - stock.adobe.com

Les eaux de pluie, une ressource vitale à préserver

Maya Pic |  le 20/12/2021  |  100 % eau et énergie Eaux pluvialesRécupération des eaux de pluieWiloTerreal

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % eau et énergie
Eaux pluviales
Récupération des eaux de pluie
Wilo
Terreal
France
Valider

Économiques, écologiques, répondant à la problématique du changement climatique, les systèmes de gestion ou de récupération des eaux pluviales suscitent un intérêt croissant. Zoom sur quelques points clés.

Cadre réglementaire

La mise en œuvre d’un système de récupération des eaux de pluie est encadrée en France par l’arrêté du 21 août 2008. L’eau de pluie doit être collectée en aval d’une toiture non accessible, stockée dans une cuve hors sol ou enterrée, et utilisée en extérieur (arrosage, lavage) ou en intérieur pour les WC, le lavage des sols, éventuellement le lave-linge sous réserve d’un traitement adapté et déclaré.

Usage

L’eau stockée dans une cuve aérienne (connectée à une descente de gouttière avec filtre) ne peut servir qu’en usage extérieur. En revanche, l’eau stockée dans une cuve enterrée (qui dispose d’un système de filtration propre et d’une pompe) convient aussi pour un usage intérieur (WC, lavage). Fabricants : Aco, Graf, Sebico…

Gestion des flux

Parallèlement à la récupération, les dispositifs de rétention de l’eau de pluie se développent pour les toits-terrasses, afin d’éviter l’engorgement des réseaux d’assainissement et de limiter les risques d’inondations (ex. : Rooftop Duo de BMI Siplast, Captio de Ocape…).

Économies d’eau

Dans un foyer, l’eau est utilisée à 56 % pour des usages alimentaires ou corporels. Les 44 % restants partent dans les WC (20 %) et en lessives, arrosages et lavages divers (24 %), soit 50 à 70 m3 par an. L’utilisation de l’eau de pluie pour ces usages dans les maisons individuelles économiserait plus de 500 millions de m3 d’eau potable par an en France.

Facture allégée

Entre 60 et 100 m3 d’eaux de pluie peuvent être récupérés sur 100 m² de toiture par an. Le prix moyen de l’eau potable avoisinant les 4 € le m3 en France, un foyer peut ainsi réaliser une économie de 240 à 400 € par an (le double avec un toit de 200 m²).

Sources : Centre d’information sur l’eau (C.I.Eau), Industriels français de l’eau de pluie (Ifep)

Des produits

Captio de Ocape : 
Système de rétention temporaire en toit-terrasse

Ce système breveté de plaques alvéolaires en nid d’abeilles permet de retenir temporairement l’eau des fortes pluies sur les toitures-terrasses en béton étanchées. Il se décline en une gamme de plaques de 30 à 240 mm de hauteur à capacité de retenue de 27,9 à 227,3 l/m². Fabriquées en France à partir de polypropylène 100 % recyclé, elles sont très résistantes à la compression (30 T/m²) et simples à poser, sur la couche drainante, les unes contre les autres. Lorsque les eaux pluviales ne peuvent être évacuées instantanément, les alvéoles se remplissent, puis se vident lentement à travers leurs micro-perforations, pour un rejet progressif de l’eau dans le réseau d’assainissement.

Captio, de Ocape
Captio, de Ocape

Obox Color de Terreal :
Collecteur d’eaux pluviales pour toiture-terrasse

Destinée à l’évacuation des eaux pluviales des toits-terrasses, cette boîte à eau en acier thermolaqué et aluminium complète la gamme Obox en zinc, avec des améliorations esthétiques et fonctionnelles : soudures invisibles et laquage intérieur, possibilité d’ajouter une ouverture « trop-plein » sur demande, pré-perçage pour une mise en œuvre facile, sortie assemblée par soudure et mastic, plus large gamme de coloris (gris, blanc et noir en standard et 7 autres couleurs sur demande), raccord homogène de la descente et des accessoires. Le packaging unitaire permet de visualiser la matière et le coloris du produit.

Obox Color, de Terreal
Obox Color, de Terreal

Aquamem R de Polymem :
Ultrafiltration pour l'autosuffisance en eau potable

Cette unité d’ultrafiltration pour la purification de l’eau s’adapte aux eaux de pluie, de surface ou de puisage, en résidentiel ou tertiaire. Avec sa membrane de fibre creuse à pores de 0,01 μm, elle produit une eau potable totalement limpide, purifiée jusqu’à 99,99 % des bactéries, virus et matières en suspension. Contrôlée automatiquement par un micro-automate, elle est montée sur un cadre en acier inox, à fixation murale. Elle existe en 4 versions adaptées à différents besoins : Aquamem R2, R4, R6 ou R8, avec un débit maximum en continu de 20, 40, 60 ou 80 l/min, et en pointe de 40, 80, 120 ou 160 l/mn.

Aquamem R, de Polymem
Aquamem R, de Polymem

Wilo Rain 3, de Wilo :
Système de récupération d’eau de pluie à écran tactile

Compact, prêt à brancher, à raccords hydrauliques sur trois côtés, ce système de récupération des EP pour les toilettes, le lave-linge ou l'arrosage s’installe facilement en neuf ou en remplacement. Compatible avec la domotique existante, il dispose d'un écran LCD tactile intuitif, associé à diverses fonctions intelligentes (mécanisme d’autoprotection, anti-marche à sec, renouvellement périodique de l’eau…). Clapet antiretour assurant la séparation du système d'eau potable, fonction d'auto-amorçage, fonctionnement continu même pendant les mois secs. Disponible de 400 à 800 W.

Wilo Rain 3, de Wilo
Wilo Rain 3, de Wilo

Commentaires

Les eaux de pluie, une ressource vitale à préserver

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil