En direct

Les doublages gagnent en technicité
Fermacell lance une version en petit format de sa plaque à base de gypse et de fibre de cellulose, au double classement haute dureté et incombustible. Celle-ci est disponible en épaisseur 10 et 12,5 mm, à bords amincis. - © © Fermacell

Les doublages gagnent en technicité

Cédric Rognon |  le 04/06/2018  |  Second œuvreCloison

Le marché des doublages et cloisons ne se limite plus aux plaques standards. L'offre des industriels gagne en technicité et certains produits associent désormais plusieurs fonctions. Encore faut-il bien informer.

Enfin, le marché des doublages et cloisons retrouve le chemin de la croissance. Après plusieurs années en demi-teinte et une année 2016 étale, les ventes sont reparties à la hausse en 2017. Siniat estime cette progression entre 2 et 3 %. Qui plus est, tous les indicateurs sont au vert pour 2018. Les ventes sont tirées par la reprise de l'activité dans le logement neuf, individuel comme collectif. Sur ce marché mature, la plaque de plâtre représente le gros des ventes, loin devant les plaques de ciment, silico-calcaires et autres carreaux de plâtre... Néanmoins, quelques spécificités locales persistent, à l'image des plâtres de projection qui conservent une activité substantielle dans le grand Ouest.

Usages


En ce qui concerne les plaques de doublage, l'offre de produits standards représente toujours le gros des ventes. De plus, selon le fabricant Siniat, les plaques techniques comptent pour près de 30 % du marché. Enfin, le poids des plaques très techniques ou à haute performance (épaisseur 18 ou 25 mm, résistance au feu...), réservées aux établissements recevant du public (ERP) ou aux projets de grande envergure, atteint environ 10 %.Aujourd'hui, à chaque besoin correspond sa plaque spécifique. Outre les modèles hydrofuges, devenus la référence en pièces humides, les industriels déclinent leurs produits en versions sécurité incendie, purification d'air&hellip Ces produits, malheureusement, ne sont pas toujours bien connus des clients finaux. C'est vrai, par exemple, pour les plaques de plâtre phoniques, selon Bruno Burger, chef de marché national second œuvre de Knauf : « La performance acoustique est une demande forte des clients, mais reste peu prescrite dans le résidentiel. C'est toute la chaîne de prescription, industriels, architectes, négociants et plaquistes, qui doit davantage la mettre en avant. »Le constat vaut également pour d'autres solutions. « La difficulté d'un marché mature comme la plaque de plâtre est que nos interlocuteurs croient bien le connaître, explique Frédéric Plasseraud, directeur marketing et technique de Siniat. Or, les plaques de plâtre deviennent plus techniques aujourd'hui, notamment avec des versions actives qui filtrent l'air intérieur. Il y a encore beaucoup à faire, du prescripteur au distributeur, et jusqu'à l'entreprise, pour déployer et promouvoir ces nouvelles solutions. Parfois, certains acteurs importants du marché découvrent seulement des produits pourtant commercialisés depuis plusieurs années ! »

Multifonctions


Les plaques cumulant plusieurs fonctions sont une tendance forte du moment. Il en va ainsi, par exemple, de la plaque très haute dureté Habito de Placo, qui existe également depuis avril avec la technologie de captation des formaldéhydes Activ'Air. D'autres industriels vont encore plus loin. Siniat proposait jusqu'à présent des plaques associant deux ou trois performances (thermique, acoustique et qualité de l'air intérieur, par exemple). En avril, le fabricant a lancé la nouvelle plaque Solidroc, qui conjugue cette fois quatre caractéristiques : résistance aux chocs, aux charges lourdes, à l'humidité et au bruit. « Nous répondons ainsi aux besoins de la distribution, qui cherche à réduire son nombre de références et à optimiser ses stocks, indique Frédéric Plasseraud. Nous répondons également aux plaquistes qui veulent réduire la variété de produits utilisés sur le chantier et proposer une plaque haute résistance au marché du logement. » D'autres fabricants, comme Isolava, avec la plaque STARprotect 5-en-1 (très haute dureté, résistante au feu, à l'humidité et à l'arrachement, acoustique), vont dans le même sens.Tous ne souscrivent pas à cette approche. « Nous proposons des solutions personnalisées qui répondent aux besoins pièce par pièce, défend Rami Jabbour, responsable du marketing bâtiment de Placo. En effet, une plaque multifonction peut rapidement constituer une offre &ldquo surdimensionnée &rdquo par rapport aux attentes initiales. »

Halte à la pénibilité


Pour accompagner les poseurs et réduire la pénibilité du travail, les industriels travaillent également à l'amélioration de l'ergonomie de leurs produits. Fermacell, spécialiste des plaques fibre-gypse, vient ainsi de lancer une plaque petit format (1 500 x 1 200 mm) pour faciliter son usage dans les espaces difficiles d'accès comme les greniers et les combles. Placo travaille dans le même sens et propose des plaques de 600 ou 900 mm de large pour réduire leur poids et les rendre plus maniables et faciles à transporter. Les industriels cherchent également à renforcer la productivité des poseurs. Siniat, par exemple, a élargi l'entraxe de la plaque de plafond Prégy XL pour une pose plus rapide (Siniat).

Service gagnant


Le service est un autre secteur d'innovation. « Nous testons actuellement avec plusieurs clients un nouveau service basé sur une approche "lean"», annonce ainsi Placo. Sur des chantiers très répétitifs, comme les hôtels ou les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), nous fournissons après calepinage des palettes par pièce, avec les plaques numérotées et prédécoupées en largeur et en longueur. L'entreprise gagne en temps de pose et de gestion des déchets. Autre intérêt, l'entreprise générale réalise des économies sur les coûts fixes du chantier. Cette valeur ajoutée apporte de la différenciation à notre offre, tout comme à l'offre de nos clients plaquistes. »L'accompagnement de la filière est au cœur de la stratégie des industriels. Récemment, Placo a organisé des défis dans les négoces pour tester la solidité et la résistance de sa plaque Habito. Pour les produits plus complexes comme les plaques actives, cela peut passer par le développement d'applications mobiles ou de vidéos.Par aillers, les outils digitaux constituent un puissant levier pour aider la filière, par exemple pour le suivi des commandes et le téléchargement de bons de livraison par le négoce. Certaines enseignes développent leurs propres outils, d'autres profitent des solutions mises à disposition par les fabricants, comme le configurateur La Placologue, qui autorise désormais le téléchargement d'objets BIM.

Commentaires

Les doublages gagnent en technicité

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX