Vie de l'entreprise

Les défaillances d’entreprises en France ont atteint un niveau record (Etude)

11.407 procédures au 3e trimestre 2008. Du jamais vu depuis 1997.
Sur neuf mois, le nombre de défaillances en France s’élève à 40.220.

Les défaillances d’entreprises en France ont augmenté de 17% au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent avec 11.407 procédures, un niveau jamais atteint depuis onze ans, et touchent désormais aussi les grandes entreprises, selon une étude publiée mardi 21 octobre. Avec la crise, « l’été 2008 renoue avec un niveau de faillites jamais atteint depuis 1997 », où 12.600 défaillances d’entreprises avaient été recensées, souligne cette étude réalisée par la société Altares.

L’immobilier durement frappé
Hormis l’agriculture, l’ensemble des secteurs d’activité sont dans le rouge au troisième trimestre. Sur cette période, les défaillances progressent de 23% dans l’industrie, de 22% dans les services aux particuliers, de 13% dans le bâtiment, de 11% dans le commerce et explosent dans le transport (+49%). Sur le trimestre, l’immobilier est totalement sinistré avec une hausse des faillites de 55%, principalement dans les activités d’agences immobilières (+87%).
Alors qu’elles touchaient d’abord les jeunes entreprises en 2007, les défaillances se propagent aux PME depuis le début 2008 et touchent désormais les grandes entreprises, relève aussi l’étude.
L’augmentation des défaillances est ainsi de 80% pour les entreprises de plus de 100 salariés, de 59% pour celles de 50 à 99 salariés, de 26% pour les entreprises de 10 à 19 salariés et de 40% sur celles de 20 à 49 salariés.

La Basse-Normandie épargnée
Sur neuf mois, le nombre de défaillances en France s’élève à 40.220.
Dans le détail, 7.694 des défaillances au troisième trimestre (67%) sont des liquidations directes, 3.680 des redressements judiciaires auxquels s’ajoutent 162 procédures de sauvegarde (en hausse de 34% sur le trimestre), selon l’étude.
La morosité gagne toutes les régions à l’exception de la Basse-Normandie où les défaillances reculent encore (-6%).

Adrien Pouthier avec AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X