En direct

Les déchets inertes de chantier sont désormais valorisés à 61 %
déchets inertes - © © Conseil général du Morbihan

Les déchets inertes de chantier sont désormais valorisés à 61 %

le 24/03/2017  |  Administration EntreprisesTravaux sans tranchéeSantéRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
Administration
Entreprises
Travaux sans tranchée
Santé
Réglementation
Réglementation des marchés privés
Technique
Valider

Les entreprises du bâtiment et des travaux publics ont réutilisé ou valorisé via le recyclage ou le remblaiement de carrières, 61% des déchets inertes de leurs chantiers en 2014, contre 49% en 2008, selon une étude du Commissariat général au développement durable.

Les déchets inertes (essentiellement les terres excavées) représentent 80% des 227,5 millions de tonnes de déchets produites en 2014 par les entreprises de BTP - en baisse de 10 % par rapport à 2008, selon des chiffres mis en ligne par le Commissariat général au développement durable (CGDD).

Les entreprises des travaux publics, pour qui ces déchets inertes représentent la quasi totalité (93 %) de la production, en valorisent ou en réutilisent 63% dès la sortie du chantier.

Dans le bâtiment, qui génère des déchets inertes à 75%, la valorisation dès la sortie de chantier est moitié moindre (46%), les entreprises ayant souvent recours à un collecteur de déchets.

Globalement, le CGDD note que ces déchets inertes sont réutilisés ou valorisés via le recyclage ou le remblaiement de carrières, à 61%.

Restent donc les déchets "non inertes non dangereux" (13,2 millions de tonnes soit 6% du total) et les "déchets dangereux" (2,8 millions de tonnes, environ 1%).

Au sein des déchets dangereux, les déchets amiantés montent en puissance avec 570.000 tonnes (1/5e des déchets dangereux) en 2014, dont plus des deux tiers sont des matériaux de construction contenant de l'amiante. Ces déchets dangereux sont peu valorisés en sortie de chantier, avec seulement 7% recyclés ou réutilisés, et moins de 2% "exploités en valorisation énergétique". Si les terres et cailloux pollués, qui représentent la moitié de ces déchets, sont stockés à 50% dès la sortie de chantier, ce n'est "pratiquement jamais le cas" pour le bois, le verre et le plastique contenant des substances dangereuses, les ampoules, néons, ou les piles.

Le secteur de la dépollution a représenté quant à lui 4,7 millions de tonnes de déchets produits en 2014, à 70% des déchets inertes et environ 20%, des déchets dangereux, selon le CGDD.

Une directive européenne impose de valoriser à 70% d'ici 2020 les déchets du BTP, qui, en France, représentent 70% de l'ensemble des déchets produits chaque année, loin devant les déchets ménagers (moins de 10%) ou ceux de l'industrie par exemple.

Commentaires

Les déchets inertes de chantier sont désormais valorisés à 61 %

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur