En direct

Les cours de récréation « oasis » testées dans trois écoles
Les 850 m2 bitumés de la cour de l’école Daumesnil ont été remplacés par un enrobé drainant et de la terre. - © LAURENT BOURGOGNE / MAIRIE DE PARIS

Les cours de récréation « oasis » testées dans trois écoles

H. G. |  le 28/09/2018  |  MatériauxParisERPEnrobé

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Matériaux
Paris
ERP
Enrobé
Valider

Paris -

Rentrée rafraîchie pour les élèves de trois écoles parisiennes désormais dotées de cours de récréation « oasis ». C'est le cas de la maternelle Daumesnil dans le XIIe arrondissement (1). « L'été, sa cour couverte d'asphalte était une fournaise pour les enfants. Dès 11 heures, le soleil tapait. La chaleur était emmagasinée toute la journée et restituée la nuit, où la température pouvait atteindre 35° C », souligne Catherine Baratti-Elbaz, maire (PS) de l'arrondissement. Pour y remédier, la cour a été réaménagée selon trois principes : combattre les effets de la chaleur par un revêtement beige clair, renforcer la place du végétal pour apporter de l'ombre (deux arbres plantés - un tilleul et un érable - s'ajouteront aux quatre tilleuls déjà présents), donner une place à l'eau avec une fontaine constituée de quatre robinets pour boire et de quatre autres pour l'arrosage.

Eau de pluie drainée et bruits absorbés. « Le matériau de revêtement est un enrobé drainant disposé sur une grave qui constitue un réservoir de 50 cm de profondeur. Celle-ci laisse filtrer les eaux pluviales vers le terrain naturel, ce qui évite le ruissellement », explique Thibaut Delvallée, chef de la section locale d'architecture des XIe et XIIe arrondissements à la Ville de Paris. La totalité de la cour (850 m²) a été libérée de l'asphalte (750 m² d'enrobé et 100 m² de pleine terre). « L'effet rafraîchissant est très net. De plus, l'enrobé absorbe les bruits de cour : les élèves sont plus apaisés », témoigne la directrice de l'école.

« La cour oasis entre dans la stratégie de résilience de Paris », remarque Sébastien Maire, haut responsable de la résilience à la mairie. Il ajoute : « Nous nous sommes inspirés d'Athènes, de New York, de villes scandinaves ou japonaises, mais les services de la Ville ont travaillé à rendre les solutions plus économiques. » Le chantier de l'école Daumesnil, réalisé cet été sous maîtrise d'ouvrage de la Ville de Paris (entreprises : Espaces TP avec SJE), a néanmoins coûté 250 000 euros contre 120 000 euros pour un chantier asphalte, la cour oasis exigeant un terrassement et des équipements supplémentaires. En tout, 40 projets (dont deux dans des collèges) devraient être menés à bien en 2019.

(1) Les deux autres sont les écoles Charles-Hermite (XVIIIe ) et Riblette (XXe ).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur