En direct

Evénement

Les constructeurs japonais sont leaders sur le marché des pelles hydrauliques

Dossier réalisé par Gilles Rambaud et Brice Vilemotte |  le 25/02/2011  |  InnovationMatériel de chantierInternationalEuropeHaut-Rhin

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Matériel de chantier
International
Europe
Haut-Rhin
France
Technique
Valider

Presque toutes les pelles sont japonaises, même celles des marques occidentales qui en ont racheté les brevets ou se contentent simplement d’y coller leur logo.

La pelle hydraulique est une invention française que l’on doit à Poclain, marque aujourd’hui disparue après son absorption par l’italo-américain Case. Depuis les années 80 ce sont les Japonais qui dominent le marché : Komatsu est le numéro 1 mondial, suivi du spécialiste Hitachi dont les machines sont aussi vendues sous la marque John Deere. Car même sous l’apparence d’une machine occidentale, on trouve bel et bien une machine niponne. Caterpillar, par exemple, conçoit ses pelles hydrauliques au Japon avec Mitsubishi.

Glissement vers les pays émergents

Les New Holland sont issues d’un accord avec Kobelco et les JCB découlent d’une association avec Sumitomo. Les vrais concurrents de cette domination sont les Coréens, que l’on retrouve sous trois marques : Doosan, Hyundai et Volvo dont les pelles sont « made in Korea ». Les seules machines de conception et de fabrication 100 % européennes sont les Liebherr. Mieux : elles sont françaises puisqu’elles sont assemblées à Colmar.

Longtemps réservées aux pays riches, les pelles hydrauliques trouvent aujourd’hui leur principal débouché dans les pays en voie de développement où la construction connaît une vitalité historique. L’Inde, l’Asie du Sud-Est et surtout la Chine sont les plus gros acheteurs de pelles qu’ils ne fabriquent pas eux-mêmes, préférant celles que les grands constructeurs mondiaux produisent sur place. Ce glissement vers les pays émergents risque de bouleverser le marché de l’occasion. Aujourd’hui encore, les pelles travaillent plusieurs années en Occident avant une seconde vie dans les pays du Sud. Or ceux-ci se voient maintenant proposer des machines neuves, rustiques, conçues spécialement pour eux. Dès lors, qui achètera d’occasion les machines occidentales que les normes environnementales rendent complexes et fragiles ?

Les 5 principaux acteurs KOMATSU

CA : 20,5 milliards de dollars.

Effectif : 38 500 personnes.

Types de matériels : tous.

Commentaire : Numéro 1 mondial en pelle hydraulique, Komatsu prend souvent la place de numéro 2 pour les autres matériels. L’usine de pelles hydrauliques d’Osaka, au Japon, est la plus impressionnante du secteur avec une capacité de production, des méthodes d’assemblage et de contrôle qualité inégalées. Les pelles vendues en Europe ne proviennent pas toutes du Japon, elles sont pour la plupart assemblées en Angleterre.

CATERPILLAR

CA : 32,4 milliards de dollars.

Effectif : 93 000 personnes.

Types de matériels : tous.

Commentaire : Numéro 1 mondial des engins de chantier, il ne l’est pas en pelle hydraulique. Il a cependant progressé dans ce domaine ces dix dernières années, aussi bien du point de vue technique que marketing et industriel (une nouvelle usine de pelles a été récemment ouverte en Chine). Au-delà des machines, Caterpillar s’est très tôt diversifié en intégrant des offres comme la location, le financement ou l’entretien.

LIEBHERR

CA : 5,9 milliards de dollars.

Effectif : 32 000 personnes.

Types de matériels : grues, pelles, chargeuses, tombereaux, bouteurs, centrales et malaxeurs à béton.

Commentaire : Les pelles sur chenilles Liebherr sont fabriquées en France dans une usine qui a bénéficié récemment d’un fort plan d’investissement avec la construction d’une nouvelle unité dédiée aux pelles minières. Liebherr est un des rares constructeurs à fabriquer lui-même presque tous les composants de la machine. Même les cartes électroniques sont fabriquées en Bavière !

HITACHI

CA : 6,5 milliards de dollars.

Effectif : 19 500 personnes.

Types de matériels : pelles, chargeuses, tombereaux.

Commentaire : La division Machines de construction du groupe Hitachi est surtout spécialisée dans les pelles hydrauliques dont il est le deuxième construc­teur mondial, de la plus petite (1 000 kg) à la plus grosse (700 t). Ces pelles sont aussi vendues sous la marque John Deere, absente en Europe mais très présente ailleurs dans le monde. Hitachi dispose d’une usine d’assemblage à Amsterdam, aux Pays-Bas.

VOLVO

CA : 5 milliards de dollars.

Effectif : 15 000 personnes.

Types de matériels : pelles, chargeuses, tombereaux, matériels routiers.

Commentaire : La branche matériels de chantier s’est longtemps contentée d’un produit phare : le tombereau articulé. Puis le groupe s’est lancé dans une stratégie de diversification par croissance externe. Ainsi, les premières pelles furent issues du rachat du suédois Akerman mais la greffe ne prit pas. Une deuxième tentative eut lieu, couronnée de succès, avec la reprise d’une usine du coréen Samsung.

Cet article fait partie du dossier

Les pelles de 30 tonnes

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil