En direct

Les conseils de la FNTP pour que les entreprises s'emparent de la démat'

Par Nohmana Khalid |  le 10/08/2018  |  Réglementation

Prévoir un temps suffisant pour déposer une offre dématérialisée à un marché public, s'assurer du respect des prérequis techniques, se doter d'un certificat de signature électronique… Autant de précautions à prendre (dès maintenant) par les entreprises pour franchir le cap du « tout-démat'» au 1er octobre.

Pour faire face à tout changement, l'accompagnement des acteurs doit être de mise. La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) l'a bien compris. Elle a publié en début d'année un tract de deux pages afin « que dématérialisation rime avec simplification » pour les entreprises. Une communication qui tombe à point nommé, dans un contexte de généralisation de la démat' dans les procédures de passation des marchés publics. « Il est important de sensibiliser les entreprises, notamment les plus petites, sur les changements en termes d'organisation que cela implique, explique la fédération.

Nous diffusons des conseils pratiques à nos entreprises pour les aider à anticiper. »

Attention à l'horodatage

Le passage au « tout-démat'» suppose d'anticiper à plusieurs niveaux. « Le » point de vigilance pour les opérateurs économiques : prévoir un temps suffisant pour déposer une offre dématérialisée. Car pour l'horodatage, c'est la date et l'heure de réception du pli sur la plateforme qui fait foi (« dernier octet ») et non pas l'heure d'envoi, rappelle la FNTP. Si les plis dont le téléchargement s'est achevé hors délai peuvent être « techniquement » acceptés par la plateforme, l'acheteur est, lui, tenu de les rejeter !

Les prérequis techniques

Plusieurs précautions sont également à prendre avant le téléchargement des documents d'un marché : vérifier la capacité de la connexion Internet haut-débit, l'espace disponible sur l'ordinateur ou encore la mise à jour des antivirus. Avant la transmission d'une offre dématérialisée, il faut par ailleurs s'informer sur la taille des fichiers à envoyer et le fuseau horaire de référence (GMT/UTC +1), mais aussi anticiper les risques d'« embouteillages » sur le réseau Internet au moment de l'envoi des plis.

Signature électronique : anticiper les délégations de pouvoir

Autre élément non négligeable auquel il faut se préparer : la signature électronique. Se procurer un certificat peut prendre du temps (entre 15 à 30 jours), rappelle la FNTP. Il convient aussi de s'assurer que le niveau de sécurité de la signature permet bien de conclure des marchés publics. Il faut également anticiper les périodes de vacances et les délégations de pouvoir dans les cas où le détenteur du certificat serait absent - et renouveler ce dernier.

Publié sur lemoniteur.fr le 29/01/2018 et mis à jour le 09/07/2018

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur