En direct

Les communes fleuries communient dans le Vivre ensemble
Paul Roncière, président du conseil national des villes et villages fleuris de France, présente son équipe renouvelée, le 8 mars au pavillon d'Armenonville, dans le boiis de Boulognee - © © Laurent Miguet

Les communes fleuries communient dans le Vivre ensemble

Laurent miguet |  le 10/03/2017  |  ImmobilierTechniqueBâtimentLoireFrance entière

La proclamation du 57ème palmarès des villes et villages fleuris de France a rassemblé des centaines d’élus et techniciens territoriaux le 8 mars au bois de Boulogne à Paris. Droite et gauche, villages et métropoles, territoires en reconversion ou riverains des châteaux de la Loire, tous adhèrent à ce « plébiscite pour le vivre ensemble », selon l’expression du secrétaire d’Etat au tourisme Matthias Fekl.

Johan Surban, titulaire d’un contrat d’avenir au service des espaces verts de Sainte-Marie de la Martinique, fait partie des héros ovationnés cette année à la grand-messe républicaine célébrée pour la dernière fois par le préfet Paul Roncière, président du conseil national des villes et villages fleuris de France (CNVVF). Première de l’île à décrocher la troisième fleur au concours, la ville martiniquaise de 17800 habitants a tenu à associer sa jeune recrue à son prix spécial du jury pour « la mise en valeur paysagère de l’espace communal ». Johan Surban a intégré l’équipe de six agents du service d’espaces verts à l’issue de son cursus au Centre de formation d’apprentis agricole de Chopotte, où il avait déjà décroché, voici deux ans, le titre de meilleur apprenti de la Martinique.

Partage

La joie de Johan Surban fait partie des signes du « bonheur partagé », célébré par Michel Herbillon, député et maire PS de Maisons-Alfort (Val-de-Mane) comme par Caroline Cayeux, sénatrice et maire LR de Beauvais (Oise).  « On ne s’habitue pas au succès, il procure toujours le même bonheur », a réagi le premier au moment du renouvellement de sa Fleur d’or, une distinction réservée à l’élite des titulaires du label Quatre fleurs. « Au-delà des espaces verts, cette récompense touche tous ceux qui participent à une œuvre collective : les services du nettoiement et de la voirie, les milieux associatifs et scolaires, les jardins familiaux, le lycée professionnel et les artisans », s’est réjouie en écho la seconde.

Caroline Cayeux, sénatrice et maire de Beauvais, partage sa fleur d'or avec les services municipaux, les associations et les artisans
Caroline Cayeux, sénatrice et maire de Beauvais, partage sa fleur d'or avec les services municipaux, les associations et les artisans

Diversité

Deux départements fleuris et renouvelés dans leur label symbolisent la diversité des territoires mis à l’honneur, et résumée en ces termes par leurs représentants : l’Indre-et-Loire, « où l’art de fleurir fait partie des caractères identitaires et de l’image prestigieuse des jardins de la France » ; la Meurthe-et-Moselle, « terre de bataille et de lutte pour la reconversion », dont le conseiller départemental Pierre Baumann a rendu hommage au Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement, en charge du fleurissement.

Participation

La ruralité moderne et participative fait partie des messages forts de cette 57ème édition : Rougegoutte (Territoire-de-Belfort) en témoigne à travers son prix de la participation citoyenne, tout comme Mons-Boubert (Somme), qui détient sans doute le record de la rapidité dans l’accès à la quatrième fleur, sept ans après la première. Venu à Paris avec un car affrété par le département de l’Indre, Joël Rety, maire de Veuil (391 habitants) qui décroche le prix de la valorisation touristique du label, a trouvé la formule qui fait mouche : « Une commune qui fleurit est une commune qui s’enrichit ».

Tous à Troyes !

« Un bon cru », résume Paul Roncière, satisfait d’avoir fait passer sans trop de remous les cotisations désormais obligatoires. Le compteur du CNVVF incite à l’optimisme : huit fleurs d’or trônent au sommet de la hiérarchie ; quatre nouvelles communes titulaires des quatre fleurs portent cette élite à 235 membres ; 4737 communes détiennent le label, parmi les 10 000 prétendantes. L’équipe renouvelée autour de la nouvelle directrice Martine Lesage, successeur de Chantal Lambert, leur donne rendez-vous aux prochaines assises du CNVVF, les 30 novembre et 1er décembre prochains au palais des congrès de Troyes.

Commentaires

Les communes fleuries communient dans le Vivre ensemble

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX