En direct

Les communes, cœur battant de la République

Jessica Ibelaïdene, Sophie d'Auzon, Augustin Flepp et Nathalie Levray |  le 30/11/2018  |  Salon des maires et des collectivités localesCongrès des mairesFrançois BaroinEdouard Philippe

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Salon des maires et des collectivités locales
Congrès des maires
Collectivités locales
François Baroin
Edouard Philippe
Valider

Les élus locaux ont fait valoir leur rôle central à l'occasion des Congrès et Salon des maires.

Choses vues et entendues.

Une France sans commune n'a pas d'avenir. C'est l'un des messages forts qui ont résonné, du 20 au 22 novembre, lors du Congrès et dans les allées du Salon des maires. Le tableau actuel est loin d'être idyllique : les relations avec l'Etat sont tendues, les contraintes budgétaires et les réformes souvent mal vécues, et les besoins des territoires peinent à trouver un écho. Dans ce contexte, les maires martèlent qu'ils se trouvent en première ligne, que la réussite des politiques publiques passe par eux et qu'ils doivent être davantage associés aux décisions.

+ 1,43 % en un an.

L'évolution de l'indice des prix des dépenses communales (hors charges financières) montre que les communes sont plus fortement soumises à la pression inflationniste que les ménages (+ 1,18 %). Source : la Banque postale.

Dialogue - Les maires tendent la main à l'Etat

L'heure est à l'apaisement. A l'issue de son 101e congrès, l'Association des maires de France (AMF) a fait un pas vers l'exécutif pour renouer les liens. Au lendemain d'un « échange utile » avec le président de la République, l'AMF a présenté ses propositions pour « engager un acte III de la décentralisation » : consacrer la place des communes dans la Constitution, créer un fonds de lissage pour aider les collectivités qui continuent de voir baisser leurs dotations, remplacer la taxe d'habitation par un dégrèvement… Prônant un dialogue « de bonne qualité », Edouard Philippe, qui clôturait le congrès, n'a pas fait de grandes annonces. Le Premier ministre a cependant exprimé sa volonté de redonner du « pouvoir aux maires », notamment fiscal, avec une réforme qui sera présentée en conseil des ministres mi-avril.

PHOTO - 15947_957778_k4_k3_2226466.jpg
François Baroin, maire de Troyes et président de l’AMF, souhaite renouer les liens avec le Premier ministre. - © PIERRE VILLARD / SIPA
Economie circulaire - Une loi au printemps

Répandre les bonnes pratiques et « encourager les collectivités à aller vers plus de recyclage, plus de tri et un plus grand respect de l'environnement ».

Tel doit être l'objectif de la loi sur l'économie circulaire, que « je porterai au printemps », a annoncé Brune Poirson, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, venue remettre les Trophées de la commande publique à sept lauréats.

Et d'annoncer la couleur : « Certaines mesures seront peut-être un peu douloureuses, mais elles seront compensées. » Des outils d'accompagnement seront aussi mis en place pour faciliter l'achat en coût global.

« Les lourdeurs administratives ont été un frein pour la reconstruction. »

Daniel Gibbs, président du conseil territorial de Saint-Martin, à propos des dégâts causés par l'ouragan Irma en septembre 2017.

Littoral - Un casse-tête à aménager

Lors d'une table ronde, les élus des zones littorales ont exprimé leurs difficultés à aménager leurs territoires si spécifiques. Les outils à disposition, bien qu'enrichis par la loi Elan, ne les satisfont guère. « Si les parlementaires votent des lois comme la loi Littoral, c'est parce qu'ils ne sont pas à la tête d'une collectivité de bord de mer », « les préfets font ce qu'ils veulent sans nous écouter », a-t-on entendu.

Représentant le ministère de la Cohésion des territoires, Pastèle Soleille a tenté de calmer le jeu : « Une circulaire en cours de rédaction réaffirmera le nécessaire dialogue sur le terrain ; un réseau d'animation travaille depuis deux ans pour homogénéiser l'approche de l'Etat. » Elle a aussi reconnu que le traitement du trait de côte « reste à traduire dans la loi ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur