En direct

Les collectivités se félicitent de l’accélération du Programme national Très haut débit

J-M M |  le 01/06/2012  |  Collectivités localesEtatCommunicationFrance entièreArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Collectivités locales
Etat
Communication
France entière
Architecture
Valider

Le président de l'Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel  (Avicca) se réjouit de la promesse faite par François Hollande de faire monter en puissance le déploiement des réseaux à travers l’Hexagone. Parallèlement, Yves Rome préconise "10 mesures d'urgence" pour combler le retard pris ces dernières années.

Dans un courrier adressé au Président de la République, lettre rendue publique le 1er juin, le sénateur (PS) Yves Rome, président de l'Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel  (Avicca) se félicite de l’accélération annoncée du Programme national Très haut débit. Dans son programme électoral, François Hollande s’était, en effet, engagé à organiser « avec les collectivités locales et l’industrie la couverture intégrale de la France en Très haut débit d’ici à dix ans», ramenant ainsi l’échéance du plan lancé par le gouvernement Fillon de 2025 à 2022. Yves Rome souligne notamment que la montée en puissance du programme s’imposait d’autant plus que les derniers chiffres publiés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) confirme que la construction de nouvelles prises Très haut débit (FTTH) enregistrera un nouveau en recul en 2012 (140.000 au 3ème trimestre 2011, 125.000 au 4ème  trimestre, 105.000 au 1er trimestre 2012) alors qu’il faudrait les multiplier par cinq pour tenir l’objectif initial, soit deux millions de prises par an.

Dans son adresse au chef de l’Etat, l’AVICCA met par ailleurs en avant les « 10 mesures d’urgence » qu’il conviendrait d’adopter pour sortir le Très haut débit, et notamment la fibre optique, des difficultés actuelles.

Parmi les principales actions à mener, l’association préconise notamment d’assurer le financement de long terme du Fonds d’aménagement numérique du territoire et de libérer les initiatives locales, en permettant à toute collectivité qui le souhaiterait  « d’agir en cohérence sur son territoire, y compris dans une zone présumée rentable ayant fait l’objet d’une simple déclaration d’intérêt d’investissement privé ». L’AVICCA propose  également de d’assurer « l’équité territoriale » et d’agir en priorité sur « les zones à mauvais débit ».  Parmi les autres propositions formulées par l’association, citons celles qui visent à porter le débat sur les financements au niveau européen, à publier des spécifications techniques incitatives ou à négocier des accords-cadres pour l’utilisation des Réseaux d’initiative publique (RIP) par les grands fournisseurs d’accès à Internet.

Commentaires

Les collectivités se félicitent de l’accélération du Programme national Très haut débit

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur