En direct

Les collectivités françaises satisfaites du sauvetage de Dexia
- ©

Les collectivités françaises satisfaites du sauvetage de Dexia

Pouthier Adrien |  le 30/09/2008  |  France entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Valider

D'après Jacques Pélissard président (UMP) de l'Association des Maires de France, "l'encours de Dexia représente 44% des emprunts des collectivités locales". Autant dire que le renflouage dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 septembre de la banque franco-belge par les autorités françaises, belges, et luxembourgeoises a rassuré les responsables des collectivités locales principales clientes de Dexia.

"Il est important d'avoir une sécurité de notre financement principal", a ajouté Jacques Pélissard. Même satisfaction chez Michel Rouzeau, délégué général de l'Association des départements de France : "la recapitalisation qui a été réalisée améliore les fonds propres de Dexia qui pourra ainsi faire face aux demandes de financement des collectivités locales (...) Cette opération préserve la capacité de prêt de Dexia". "Si le plan de sauvetage réussit, il n'y a pas de raisons de s'inquiéter", déclare le maire (PS) de Maubeuge (Nord), Rémi Pauvros, dont 60% des encours sont liés à Dexia. "En revanche l'argent devrait se faire plus rare et ça risque de nous coûter cher en termes de prêts". "On est dans une période de renégociation de nos prêts dans le cadre de la préparation du budget primitif 2009. Dexia participe aux tables rondes et n'a émis pour l'instant aucune réserve sur sa participation future", dit-il.

Solutions alternatives
Un soulagement réel même si les collectivités n'empruntent pas toutes à Dexia. Ainsi au Conseil régional de Bretagne, on indique "ne pas être inquiet" des conséquences des difficultés de Dexia. En cas de problème, la caisse des Dépôts "prendrait le relais", prévoit-on. Et au Conseil général du Finistère : "Dexia n'est plus notre seul partenaire et dans le pire des cas, on continuerait avec les autres banques avec lesquelles on travaille". Dans l'Aisne, 28% des encours sont liés à Dexia, note un responsable des finances. Aucun nouveau contrat n'a lié ce département à Dexia depuis trois ans. "On a trouvé moins cher ailleurs. La concurrence est de plus en plus féroce sur le marché des collectivités", selon ce responsable qui a préféré l'anonymat. La directrice des services financiers de Grande-Synthe (Nord), Chantal Evrard, reconnait qu'elle est en alerte, même si "un responsable local de Dexia m'a expliqué qu'il n'y avait pas péril". "On peut se retourner vers d'autres banques", poursuit-elle. Cependant, elle observe - contrairement à l'Aisne - que Dexia est son premier prêteur "tout simplement parce qu'il est le moins cher".

Adrien Pouthier avec AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur