Les cinq piliers de la stratégie bas carbone d’Icade
L'immeuble Pulse à Saint-Denis, a été développé par Icade et possède de multiples certifications. - © © Fassio Viaud Architectes

Les cinq piliers de la stratégie bas carbone d’Icade

Barbara Kiraly |  le 02/02/2021  |  IcadeLogementFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Icade
Immobilier
Logement
France
Valider

Icade, la filiale de la Caisse des Dépôts, a annoncé sa stratégie bas carbone ce mardi 2 février. Elle repose notamment sur la prise en compte des enjeux climatiques à chaque maillon de sa chaîne de valeur.

« A un moment où les chiffres de la construction sont mal orientés (381 600 logements autorisés à la constriction en 2020, NDLR), la stratégie d’Icade est un gage de développement pour les années à venir ».

En annonçant sa stratégie bas carbone « objectif trajectoire 1,5°» ce mardi 2 février, au lendemain d'annonces catastrophiques de Météo France sur le déréglement climatique à l'horizon 2100, Olivier Wigniolle, directeur général de la filiale de la Caisse des Dépôts, estime avoir un positionnement « presque contra cyclique » sur le marché de l’immobilier. Sa stratégie repose sur cinq piliers.

Réduction de l’empreinte carbone de la production

Pour l’activité promotion, Icade s’engage à ce que tous les bureaux de plus de 5000 m² et la moitié des logements soient labellisés E2C1 en 2022. Pourquoi ce seuil ? Sur le logement, « nous éliminons les projets avec trop d’infrastructures, où il y a trop de béton, et donc trop de carbone », indique Olivier Wigniolle.

Dans le cadre du débat autour de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020) mené par les membres Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE), les fédérations représentant la maîtrise d’ouvrage et les entreprises de construction, avaient effectivement demandé à sortir le lot infrastructure de la comptabilité carbone, estimant ne pas pouvoir respecter les ambitions de la RE2020.

Pour les bureaux qui seront développés par Icade, le seuil de 5000 m² permettra « de proposer aux occupants des loyers modérés, ou avec suffisamment de service pour justifier de loyers conséquents », explique Emmanuel Desmaizieres, directeur général d’Icade Promotion.

Proposition d’un « bail climat » dans le tertiaire

Les activités de la foncière tertiaire sont « déjà alignées sur une trajectoire 1,5°», indique-t-on chez Icade. Toutefois, elle proposera « la mise en place d’un « bail engagé climat », avec l’objectif de mettre la question du climat au cœur des relations contractuelles avec le locataire, indique Emmanuelle Baboulin, directrice de la Foncière Tertiaire. Cette annexe environnementale permettra de rendre compte des performances environnementales du bâti, et d’organiser la baisse de l’impact carbone du locataire, en mettant à disposition du locataire des outils de réduction des émissions. »

Pulse, un immeuble de près de 30 000 m² en structure bois-béton et aux multiples certifications*, désormais occupé par Paris 2024, pourrait faire l'objet de ce premier bail. Il a été bâti à Saint-Denis (93).

Création d’une nouvelle filiale dédiée à la construction bois

Pour accompagner sa stratégie, Icade a lancé une filiale nommée « Urbain des bois ». Elle a l’objectif de générer 100 M€ de chiffre d’affaires d’ici 2025, ce qui équivaut à « 500 à 1000 logements construits sous cette marque », évalue Emmanuel Desmaizieres.

Création d’un fonds climat

Doté chaque année de 2,5 millions d’euros, dès 2021, le « fonds climat » financera « des solutions bas carbone innovantes, durables et duplicables sur l’ensemble des opérations, l’accompagnement des clients et des projets pilotes, des projets de compensation carbone en France bénéficiant du Label Bas Carbone », indique-t-on chez Icade. Pour la société, il s’agit « d’une augmentation de près de 50% des fonds mobilisés jusqu’à présent », calcule Olivier Wigniolle.

Compensation des émissions carbone

« Pour ses activités déjà alignées sur une trajectoire 1,5°C », Icade mettra en place une politique de compensation de ses émissions carbone. « Nous nous adosserons à des partenaires de longue date, comme la Société Foncière (une filiale de la Caisse des Dépôts spécialisée dans l’exploitation et la valorisation de forêts en France, NDLR) mais aussi des professionnels que nous avons contribué à faire émerger, comme la start-up Stock CO2 (une jeune pousse qui fait l’interface avec des porteurs de projets labellisés bas carbone en France, NDLR )», précise Emmanuelle Baboulin.

En 2020, pour compenser « les émissions résiduelles annuelles de la foncière tertiaire  et des bâtiments occupés par ses collaborateurs en Ile-de-France », la filiale de la Caisse des Dépôts a financé des opérations de boisement/reboisement labellisés bas carbone en France. Au total, 16 000 tonnes de CO2 ont été compensées.

* Pulse est labelisé HQE Excellent, BREEAM Excellent visé, BBCA Excellent visé, Label E+C-et E2 C1 visé.

Commentaires

Les cinq piliers de la stratégie bas carbone d’Icade

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil