En direct

Les chariots télescopiques rotatifs ont trouvé leur place chez les loueurs
PHOTO - 796216.BR.jpg - © Gilles Rambaud
Evénement

Les chariots télescopiques rotatifs ont trouvé leur place chez les loueurs

le 27/06/2014  |  EntreprisesMatériel de chantier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Matériel de chantier
Valider

Les entreprises de bâtiment se tournent vers les modèles de très grande hauteur sans avoir toujours conscience des risques d’accident.

«La location de chariots télescopiques est un marché qui se développe encore, affirme Philippe Jan, dirigeant de Bleu Blanc Location. Ces machines tendent à remplacer les grues mobiles et multiplient les accessoires : nacelles, godets grands volumes, treuil, fourches, grappins pour l’industrie, mais aussi des pinces à balles pour les déchets et le recyclage. » Comme pour les nacelles et les plates-formes, la tendance est à porter toujours plus haut des charges toujours plus lourdes. « On atteint les 18 m et 4 t de capacité pour des chariots classiques, et 21 m, 25 m, voire 30 m avec des chariots rotatifs », constate Philippe Massieux, directeur général de Dron Location (140 chariots télescopiques sur 3 000 équipements roulants dans 9 agences). À l’autre bout du spectre, la demande s’oriente aussi vers des chariots plus compacts, adaptés aux contraintes d’espace. La verticalisation de l’habitat, le manque de place pour déplacer les machines rendent très attractifs les chariots rotatifs qui ont un périmètre d’intervention très large, se pilotent du sol par télécommande et, surtout, n’ont pas besoin de se déplacer. Comme tous les engins évoluant en hauteur, les chariots télescopiques exigent une attention particulière pour leur maintenance, mais aussi leur manipulation, et donc des techniciens formés en électronique, en informatique, en hydraulique et en sécurité. Suréquipés, ces matériels nécessitent un entretien préventif systématique. « Les chariots télescopiques vieillissent mieux que des minipelles mais doivent être renouvelés toutes les quatre mille heures en moyenne », précise Nicolas Carrier, directeur de Carriescopic. « Pour le choix des marques, nous cherchons d’abord la sécurité, la faible consommation et la simplicité d’utilisation, confie Philippe Jan. Au-delà du prix d’achat, de toute façon conséquent, nous recherchons surtout la fiabilité. » La durée de location varie d’une semaine pour un rotatif à quelques jours pour un chariot standard, avec une tendance à la hausse. La saisonnalité du marché est celle des métiers du bâtiment et s’étend sur sept à neuf mois. Quant aux prix, ils suivent la même tendance à la baisse que celle des autres matériels.

PHOTO - 796216.BR.jpg
PHOTO - 796216.BR.jpg - © Gilles Rambaud
L’avis de l’expert - « Une recrudescence d’accidents »

« Ces dernières années, malgré l’autorisation de conduite obligatoire, le nombre d’accidents a considérablement augmenté dans la location de chariots télescopiques. Les charges sont souvent manipulées directement en hauteur, au lieu d’être d’abord abaissées à 10 cm du sol, avant de relever les stabilisateurs puis d’être déplacées. Résultat : l’engin, déstabilisé, se retourne. Même une grande expérience ne peut pallier de mauvaises habitudes. L’an dernier, nous avons déploré sept accidents sur 300 machines. Des terrains boueux, des charges mal chaînées ou mal arrimées, l’urgence et, bien sûr, les stabilisateurs relevés sont des facteurs aggravants. Depuis trois ans, nous alertons nos agences ; des informations spécifiques sont affichées dans nos machines et inscrites dans nos contrats et nous mettons à disposition des conducteurs des plaques de répartition à placer sous les stabilisateurs. »

PHOTO - 796220.BR.jpg
PHOTO - 796220.BR.jpg - © Bleu Blanc

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur