En direct

Les chantiers ferroviaires sur les rails

PIERRE DELOHEN |  le 16/12/2011  |  France entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Valider
Auvergne -

Entre le plan rail Auvergne Etat-région-Réseau ferré de France et le contrat de projets Etat-région, l’Auvergne dispose de près de 450 millions d’euros sur la période 2007-2013 à consacrer à la modernisation et la rénovation du réseau ferré national. « Au regard de l’état du réseau plus que centenaire, cette mobilisation vise à améliorer la qualité de service offerte par l’infrastructure », souligne Bruno Flourens, directeur régional Réseau ferré de France Rhône-Alpes Auvergne, dans un cadre général de maintenance préventive.

Deux programmes

Les 213 millions d’euros du plan rail Auvergne se ventilent entre un programme contractuel de 180 millions d’euros et un programme spécifique de 33 millions sur la section auvergnate de la ligne Bordeaux-Lyon. La rénovation des ouvrages d’art et de lignes complètes et les chantiers de sauvegarde s’étalent sur cinq ans. Le calendrier prévoit des interventions sur les sections Arvant-Le Puy, Clermont-Ferrand-Volvic et Aurillac-Figeac en 2012, Le Puy-Firminy, Viescamp-Lamativie, Montluçon-Gamat et Clermont-Ferrand-Thiers-Noirétable en 2013.

Ouvrages en terre

Construite en 1866, la section Arvant-Aurillac à voie unique non électrifiée de 105 km cumule un investissement de 68 millions. Sa configuration de ligne de montagne explique la présence de plus de 500 ouvrages d’art : 17 tunnels (4 293 m cumulés), 200 ponts-rails, 202 murs de soutènement et autres ouvrages de terre classés sensibles (24 km cumulés). Ainsi, la tranchée d’Aubeyrat, la plus longue de France (685 m), est encadrée par deux parois rocheuses hautes de 20 m (ci-contre) qui exigent des travaux de confortement. La priorité est maintenant aux ouvrages d’art avec chemisage de tunnels en béton projeté, étanchéité et confortement de ponts-rails et de murs de soutènement. « Fragilisé par des décennies de défaut d’entretien » selon RFF, le viaduc d’Aurillac bénéficie d’un chantier d’exception avec des travaux d’étanchéité et consolidation par reminéralisation.

PHOTO - 606577.BR.jpg
PHOTO - 606577.BR.jpg - © PIERRE SOISSONS

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur