En direct

Les Capucins seront reliés au centre par téléphérique

le 08/06/2012  |  Collectivités localesArchitectureAménagementFinistèreFrance entière

Rénovation urbaine -

«C’est un éperon de 15 ha, très beau, suspendu à la Penfeld. L’occasion d’inventer un morceau de centre-ville puisque la Marine l’a cédé à la collectivité », décrit Bruno Fortier, architecte lauréat de l’étude de définition attribuée en 2008. Mais son aménagement n’est pas simple : le dénivelé de 18 m entre l’amont et la partie basse où sont conservés les ateliers du XIX e siècle a conduit l’architecte à déterminer trois espaces.

En haut sur le plat, 25 000 m² de bureaux et 560 logements. Deux lots viennent d’être attribués à Ouest Immo (groupe Legendre) et Adim Ouest (Vinci). « La livraison de ces ensembles est prévue pour 2015 », précise Jean-Philippe Lamy de Brest Métropole Océane (BMO). Puis, en descendant vers la mer, un grand parvis.

Ateliers conservés

« Nous avons besoin d’environ 650 places de stationnement. Le parking sera sur trois niveaux dont l’un enterré », ajoute Bruno Fortier. De cette esplanade créée sur les parkings, trois passerelles mèneront aux ateliers. Les trois imposantes nefs qui ont abrité une usine de moteurs seront conservées. « C’est un grand espace de pierre de 160 x 120 m avec des baies traversantes et des murs perpendiculaires qui donnent de la fluidité. L’un des enjeux majeurs est de conserver cette fluidité », analyse l’architecte. Au programme, une médiathèque de 7 500 m² attribuée à l’Atelier du canal, un multiplexe, la cinémathèque de Bretagne, des commerces et une cité internationale pour accueillir les chercheurs étrangers. « Les charpentes sont pour une bonne moitié conservables, à condition de venir les déposer pour les renforcer », indique Bruno Fortier. « La réhabilitation des ateliers en est à l’avant-projet. Nous disposons d’une enveloppe de 36 millions d’euros, ce qui est assez modeste », note-t-il.
L’accessibilité du quartier a été repensée. Outre le tramway qui desservira la partie haute, le téléphérique reliera les équipements publics au centre. Adopté fin 2011, ce projet (15 millions d’euros HT) sera opérationnel d’ici à 2015. Pour garantir un tirant d’air suffisant à la Marine, ce téléphérique, pour lequel un pylône doit être installé rive droite, culminera à 60 m. La gare de départ sera creusée dans la falaise à 100 m de la rue de Siam, avec l’arrivée au premier niveau des nefs. « Ce moyen de transport va sans conteste assurer le magnétisme de l’opération », garantit Bruno Fortier. A l’automne 2012 débuteront les travaux de réseaux. L’opération globale devrait être achevée d’ici à 2020.

PHOTO - 644980.BR.jpg
PHOTO - 644980.BR.jpg - © Jean-Yves Guillaume/Brest métropole

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur