En direct

Les bases de vie se convertissent à la basse consommation

Sabine Ganansia |  le 07/06/2013  |  ImmobilierEvénementRéglementationNormesEnvironnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Evénement
Réglementation
Normes
Environnement
France entière
Réglementation thermique
Développement durable
Valider

Pour répondre aux nouvelles exigences des normes CE et de la RT 2012, les loueurs proposent de nouveaux équipements.

«Les constructions modulaires n’ont plus rien à voir avec ce que l’on faisait il y a quinze ans ! lance Olivier Le Maout, responsable commercial de Loxam Module, qui réalise près de 50 % de son chiffre d’affaires en louant des bases de vie de chantier. L’image du modulaire lié aux baraques de chantier a évolué. On ne conçoit plus de construire des bâtiments basse consommation tout en utilisant sur le chantier des constructions modulaires énergivores. Même sur des produits basiques comme les bases de vie, le niveau d’exigence de nos clients est plus important. » Les loueurs proposent ainsi des équipements adaptés : détecteurs de présence avec temporisation, pour la lumière ; contacteurs de fenêtres qui coupent le chauffage si celles-ci restent ouvertes ; horloges de programmation jour/nuit ; ou robinets à limitateurs de débit et économiseurs d’eau pour WC. Les cahiers des charges des clients prennent aussi de plus en plus en compte le confort : hauteur sous plafond de 2,50 m, soit 20 cm de mieux ; insonorisation par double vitrage ; isolation renforcée de la toiture et des planchers pour un meilleur confort thermique... « Le marquage CE, obligatoire depuis 2011, a fait évoluer le parc locatif de la construction modulaire, notamment au niveau des protections du travail en hauteur. Ces nouveaux modules représentent 25 % du parc, les trois quarts restants ayant une espérance de vie de vingt à trente ans », précise Christophe Cougnaud, président de l’Association des constructions industrialisées et modulaires (Acim) et directeur général de la société Yves Cougnaud. Dans un contexte économique qui se dégrade dans le BTP, le renouvellement des parcs des loueurs est inégal. « Il y a deux types d’acteurs chez les loueurs : ceux dont la structure financière leur permet d’investir pour renouveler leur parc malgré les deux crises ; et ceux qui font tourner leur parc existant mais vieillissant, analyse Olivier Le Maout. La conjoncture actuelle entraîne une tension sur les prix. Il faut avoir les reins solides pour continuer à entretenir le parc existant. Mais, malgré la fermeture de quelques entreprises, le marché devrait continuer à se développer dans les années à venir . Reste à attendre la reprise du secteur du logement pour relancer, par ricochet, celui des bases de vie. »

PHOTO - 721882.BR.jpg
PHOTO - 721882.BR.jpg - ©
PHOTO - 721883.BR.jpg
PHOTO - 721883.BR.jpg - © _.CREDITYves cougnaud
L’avis de l’expert - « Un marché qui évolue peu »

« Le chiffre d’affaires des adhérents de l’Acim [Association des constructions industrialisées et modulaires, présidée par notre interlocuteur, NDLR] est estimé à 349 millions d’euros, dont 48 % pour la location. C’est un marché qui évolue peu et se répartit entre une dizaine de constructeurs nationaux qui approvisionnent les parcs locatifs, ceux qui louent uniquement en direct et une multitude d’acteurs régionaux qui montent des parcs individuels de location. Les loueurs représentent un tiers du marché national, les majors du BTP restant les principaux clients de ce type d’équipement. L’exportation est très limitée par les normes constructives très différentes d’un pays à l’autre. La concurrence chinoise ? L’obligation du marquage CE pour la location devrait limiter l’arrivée de ces produits sur le marché français. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur