En direct

Les banques restent timides sur les éco-prêts à taux zéro
Image tirée de la campagne d'information lancée par le ministère de l'Ecologie pour promouvoir l'éco PTZ. - ©

Les banques restent timides sur les éco-prêts à taux zéro

Jean-Philippe Defawe |  le 17/04/2009  |  LogementDéveloppement durableSantéRéglementationTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
Logement
Développement durable
Santé
Réglementation
Technique
Valider

Les premiers éco-prêts à taux zéro, une mesure phare du Grenelle de l'environnement, ont été signés jeudi dans une agence de la Banque Populaire de Gif-sur-Yvette, en présence du ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo. Mais toutes les banques ne jouent pas le jeu.

"Il faut arrêter de jeter de l'argent par les fenêtres", a lancé M. Borloo devant les cinq clients signataires des premiers prêts. "C'est l'Etat qui paye les intérêts" a ajouté le ministre en présentant cet emprunt sans intérêt pour les particuliers qui en bénéficient.
Ces prêts, destinés à aider les particuliers à financer les rénovations thermiques "lourdes" de leurs logements, constituent un des moteurs de la relance par le bâtiment. Ils permettent de financer jusqu'à 30.000 euros de travaux, principalement d'isolation thermique.
La signature des ces premiers prêts prend une dimension toute symbolique car ils marquent le démarrage d'un programme dont le coût fiscal devrait monter en régime, pour atteindre 1,4 milliard d'euros par an et 400.000 logements rénovés en 2013, selon le ministre.

400.000 logements rénovés en 2013... à la condition que les banques jouent le jeu. Car si l'éco-prêt à taux zéro résulte, en partie, des travaux des banques dans le cadre du Grenelle de l'Environnement (inspirés d'une initiative de la banque Populaire d'Alsace dès 2004), il n'est pas simple, pour le particulier, de trouver un établissement bancaire proposant ce service. Un coup d'œil sur les forums d'usagers est éloquent (cliquez ici pour voir un forum)

Officiellement, la Fédération Bancaire Française (FBF) a bien signé avec l'Etat une Convention sur la mise en œuvre de ce prêt mais, dans la réalité, il semble que les choses ne soient pas si simples. S'agit-il de problèmes d'adaptation des systèmes informatiques, de difficultés pour les banquiers à réaliser une analyse technique des travaux ou d'un réel manque de volonté des banques pour ces prêts moins rémunérateurs que les autres crédits ? Toujours est-il qu'aujourd'hui, il est rare de trouver des banques qui communiquent sur cette nouvelle offre.

Commentaires

Les banques restent timides sur les éco-prêts à taux zéro

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur