En direct

Les atouts de la climatisation par DRV 3 tubes dans le tertiaire
A droite, les nouveaux groupes extérieurs jumelés installés sur l’immeuble de Selectour à Lyon - © © Jean-Charles Guézel/Le Moniteur

Les atouts de la climatisation par DRV 3 tubes dans le tertiaire

Jean-Charles Guézel |  le 16/02/2012  |  ClimatisationMatériel de chantierLoireFrance entièreRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Climatisation
Matériel de chantier
Loire
France entière
Rhône
Technique
Equipement
Valider

L’immeuble du voyagiste Selectour à Lyon est le premier en France à s’être équipé des machines à débit de réfrigérant variable ECOi 3 tubes de Panasonic.

Est-ce lié à l’activité de l’occupant des lieux - l’entreprise Selectour Voyages -, dont les commerciaux enchaînent quotidiennement séjours dans les îles et randonnées en motoneige? Toujours est-il qu’en matière de confort climatique, la centaine d’employés lyonnais du voyagiste, installé dans le quartier de Gerland, a des exigences ne pouvant être satisfaites par le premier système venu. « Pour cet immeuble dont il fallait refaire le chauffage et la climatisation, le client souhaitait avoir la possibilité de produire simultanément et de façon économique du froid et du chaud avec le même matériel. Nous avons donc proposé un système DRV (débit de réfrigérant variable) Panasonic de type ECOi 3 tubes à récupération de chaleur, équipement qui répond parfaitement à cette demande », expose Ludovic Mayere, installateur et gérant de l’entreprise A&S à Genilac (Loire).

Faisant appel dans chaque local à une unité intérieure directement alimentée en fluide frigorigène R410A (condenseur en chauffage, évaporateur en climatisation), soit 25 cassettes de 4,5 kW en froid et de 2,5 kW en chaud, l’installation est raccordée en toiture à deux groupes inverter (compresseur à vitesse variable) jumelés de 16 CV représentant une puissance totale de 90 kW en froid (COP : 3,88) et de 100 kW en chaud (COP : 4,39). Un dispositif qui, explique l’installateur, a totalement supprimé les problèmes d’inconfort dont pouvaient parfois souffrir les occupants de l’immeuble.

Travaux en deux tranches

Construit dans les années soixante-dix, ce bâtiment de 600 m2 environ (sur deux niveaux), mal isolé et doté d’une faible inertie thermique, était en effet sujet à de forts écarts de température d’une zone à l’autre selon l’exposition. Si bien qu’à l’automne et au printemps notamment, le chauffage ou au contraire la climatisation pour tout l’immeuble pouvait difficilement convenir à l’ensemble du personnel. « Aux intersaisons, le nouveau système trois tubes permet quant à lui de chauffer certains locaux occupés par des personnes frileuses, à 24°C ou 25°C par exemple, tandis que d’autres locaux seront rafraîchis à moins de 20°C », explique Florian Moscati, responsable commercial de Panasonic pour le sud de la France. Après avoir réalisé entre la fin août et la mi-septembre 2011 une première tranche de travaux portant sur 400 m2 environ, A&S s’apprête maintenant à équiper le reste du bâtiment (200 m2 environ) de ses nouvelles cassettes. Le coût du matériel et de la pose pour la première tranche s’élève à  78 000 euros HT, soit 30 à 35% de plus que pour le même système DRV en version deux tubes.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur